diapo
Cinéma

Un amour de jeunesse

Un amour de jeunesse. Camille (15 ans) et Sullivan (19) s’aiment passionnément. Puis, Sullivan décide de partir en Amérique du Sud pour un an. Seule et sans nouvelles de son amoureux, Camille fait une tentative de suicide. Quelques années plus tard, la jeune fille se trouve une nouvelle voie : elle se dédie à l’architecture et tombe amoureuse d’un architecte reconnu, Lorenz, qui lui redonne la force et la confiance pour avancer. C’est à ce moment qu’elle recroise le chemin de Sullivan…

« Le film raconte un cheminement. Leur amour d’enfance, c’est un sentiment qu’on ne peut pas relativiser », explique Mia Hansen-Love, la réalisatrice du film, qui signe là sa troisième production cinématographique après Tout est pardonné et Le Père de mes enfants. Pourquoi montrer un amour passionné à cet âge-là ? « J’ai pris cet âge entre 15-19 ans parce qu’elle convenait aux sensations que je voulais exprimer, l’innocence, le rapport du corps », dévoile la jeune réalisatrice et scénariste.

Le propos est fort, les thèmes abordés profonds, comme le désir, l’obstination et la capacité des personnages à montrer leurs sentiments. Avec ce film, la réalisatrice s’aventure en terrain inconnu. « Avant ce tournage, je n’ai pas eu la maturité, le détachement pour représenter des rapports physiques, charnelles », avoue-t-elle. « Ce film est pour moi le dernier volet d’une trilogie », poursuit la réalisatrice.« Plusieurs thèmes sont communs à mes trois films : la survie après une séparation, la force des sentiments, la solitude, le destin. »

Le film ne raconte pas seulement l’histoire d’une architecte qui reconstruit sa vie, qui passe par de « moments de schizophrénie » entre ses deux amours. Il vit aussi de la tension dialectqiue entre la nature sauvage, lyrique et la ville parisienne. « J’ai passé tous mes étés en Ardèche. C’est un lieu de passion, d’amour, un lieu familier. On sait où poser la camera. »

Ce film est l’expression d’un amour de jeunesse, pur, excessif. Un amour tiraillé entre la solitude et le destin qu’on ne peut pas fuir.

- Long-métrage français
- Réalisé par Mia Hansen-Love
- Genre : Comédie dramatique
- Avec : Lola Créton, Sebastian Urzendowsky, Magne-Håvard Brekke…
- Durée : 1h50
- Site officiel : www.filmsdulosange.fr/fr/amour_jeunesse.html
- Sortie : 6 juillet

Publié le : mercredi 6 juillet 2011, par Angela Murgulescu