Quelques nouvelles idées

Gérard Collomb : un programme dans la continuité

Il fait 398 pages, soit presque le double de celui de 2008 (225 pages). Le programme de campagne de Gérard Collomb, présenté jeudi soir, s’inscrit dans la continuité de l’action du maire sortant. Il confirme les grands projets déjà sur les rails tout en lançant néanmoins quelques nouvelles pistes.

Bouclage du périphérique, rénovation du centre d’échanges de Perrache, transformation de l’Hôtel-Dieu, prolongement du métro B jusqu’aux Hôpitaux sud et du tram T1 jusqu’aux Hôpitaux est, aménagement des Terrasses de la Presqu’île, extension de la gare Part-Dieu, deuxième tranche de la Confluence, les grands chantiers déjà initiés constituent les points forts du projet du maire sortant.

Quelques nouveautés ont néanmoins été annoncées, sans davantage de précision toutefois. Après le Plateau, les quartiers du Château et de la Sauvegarde à la Duchère sont promis à un lifting. Tout comme Mermoz et Langlet-Santy dans le 8ème. La place des Terreaux devrait également faire peau neuve, les discussions auraient été engagées avec l’architecte Daniel Buren.

Récemment élu 2ème meilleur maire de France par le magazine l’Express (après Alain Juppé), Gérard Collomb s’est toutefois classé bon dernier en matière de sécurité. L’élu n’a pas tardé à réagir en précisant que la délinquance lyonnaise avait quand même reculé de 3%... en janvier. Afin d’amplifier cette tendance, Gérard Collomb annonce près de 200 nouvelles caméras de vidéosurveillance pour un total de 600. Sur les berges du Rhône, théâtre de nombreuses incivilités, une brigade de policiers à cheval sera déployée.

Quant aux transports, l’hypothétique nouvelle ligne de métro entre le Vieux-Lyon et Tassin n’est plus évoquée que du bout des lèvres. Le maire sortant compte en revanche mettre le paquet sur les modes doux en misant sur le plan trois 1000 : 1000 Vélo’v supplémentaires (pour un total de 5000), un réseau d’au total 1000 kilomètres de voies cyclables (contre 525 kilomètres aujourd’hui) et 1000 véhicules Bluely (130 actuellement), à l’horizon 2020.

Enfin, Gérard Collomb veut lutter contre l’habitat cher. En 2020, aucune famille ne devra dépenser plus de 30% de ses ressources pour son logement. Pour y arriver, la ville compte construire 3000 logements neufs par an, dont 1700 HLM. Au niveau du Grand Lyon, 9000 habitations devront sortir de terre tous les ans.

Pour financer tout cela, une augmentation des impôts locaux entre 4 et 5% sera nécessaire, soit une charge supplémentaire de 20 à 25 euros par an pour un foyer lyonnais moyen, selon les calculs de Gérard Collomb.

Le détail du projet peut être consulté sur le site du candidat : www.gerardcollomb2014.fr

Publié le : vendredi 28 février 2014, par Michael Augustin