diapo
Cinéma

La Merditude des choses

Nous sommes dans la Belgique flamande des années 80. Gunther Strobbe a 13 ans et vit avec son père et ses trois oncles chez sa grand-mère. Il est élevé dans un milieu populaire où le quotidien est à la beuverie, à la vulgarité et à la glande constante. C’est l’histoire de cet enfant qui grandit au milieu d’adultes irresponsables, rapportant chaque jour de l’école des punitions qu’il faisait au bar du village et qui va devoir devenir adulte à son tour, s’affirmer, construire sa vie sentimentale, enfin devenir quelqu’un. Tout porte à croire qu’il subira le même sort que ses aînés. A moins qu’il ne parvienne à se démerder de là.

Le réalisateur flamand Felix van Groeningen signe là son troisième long métrage, adapté du roman éponyme et autobiographique de Dimitri Verhulst (2006). « J’avais lu quelques-uns de ses livres et j’aimais bien l’auteur », raconte Felix van Groeningen. « Quand je suis tombé sur "De Helaasheid der Dingen" (le titre original, ndlr), j’espérais qu’il y avait un film dedans. » Séduit par l’histoire mais aussi par les bonnes combinaisons entre le vulgaire et la poésie, il s’attèle avec le scénariste bruxellois Christophe Dirickx à l’adaptation du roman. « Nous avons gardé du livre l’essence et l’humour », explique le réalisateur. Tout en rendant le film moins « linéaire ».

Ne restait plus qu’a trouvé des acteurs. « Il y avait une dizaine de personnes avec qui je voulais travailler », note van Groeningen. « Mais ces quatre-là font vraiment quatre frères. » « Tout le monde a mis énormément d’énergie dans le tournage », poursuit le réalisateur. « J’étais dans mon trip et ils suivaient. A la fin tout le monde était épuisé. »

Loin d’être moralisateur, La Merditude des choses est comme un album de famille qui traine des émotions et du vécu. Cynisme et violence font partie de son univers mais sans jamais dramatiser ou trop en faire. Le film, présenté à Cannes lors de la Quinzaine des réalisateurs, est riche de personnages à la fois immatures et grossiers mais attachants et surtout terriblement drôles.

- Film belgo-néelandais
- Réalisé par Felix van Groeningen
- Avec Johan Heldenbergh, Koen De Graeve, Wouter Hendrickx, Bert Haelvoet, Valentijn Dhaenens, Gilda De Bal...
- Durée : 1h47
- Genre : Comédie dramatique
- Site officiel : http://lamerditudedeschoses.com
- Sortie : 30 décembre 2009

Publié le : lundi 28 décembre 2009, par Marie Gauthier