diapo
Cinéma

Happy Few

Rachel travaille dans une boutique de bijoux. Lorsqu’elle rencontre Vincent à l’atelier, elle est séduite par son franc-parler et décide d’organiser un dîner avec leurs conjoints respectifs, Franck et Teri. Les deux couples ont à peine le temps de devenir amis qu’ils tombent presque aussitôt amoureux. Sans l’avoir cherché, spontanément, les nouveaux amants deviennent inséparables. Ils avancent à l’aveugle dans leur passion, sans règles et sans mensonges. Ils gardent le secret devant les enfants et tout continue, presque comme avant. Mais ce qui les lie les uns aux autres est tellement fort que la confusion s’installe. Les sentiments s’emmêlent et les questions sont de plus en plus cruelles.

« Dans la vie, même si on est très heureux, on espère toujours que quelque chose va arriver, que quelque chose va faire diversion ». Le film s’ouvre par cette phrase qui résume le topo du film : la quête du bonheur impossible à atteindre. Une quête « utopique » selon le réalisateur Anthony Cordier. Malgré l’originalité de ces relations croisées entre les différents personnages du film, il ne se passe finalement que très peu de choses dans ce film, et rien de vraiment bien nouveau n’en ressort.

On applaudira certes une réalisation honnête et réaliste, son effectivité n’étant pas à démontrer car ses ficelles sont connues. Toutefois, la longueur, les fausses pistes, le jeu d’acteur pas toujours convainquant, finissent par agacer. Il reste que ce film laisse une impression sympathique car on se laisse facilement emporter par l’histoire.

- Long-métrage français
- Réalisé par Anthony Cordier
- Avec Roschdy Zem, Marina Foïs, Nicolas Duvauchelle, Elodie Bouchez…
- Genre : Comédie dramatique
- Site officiel : http://happyfew-lefilm.com/
- Sortie : 15 septembre

Publié le : mercredi 15 septembre 2010, par Youssef Naili