diapo
Cinéma

Mégamind

Deux bébés super-héros débarquent sur terre. Très vite, leurs sorts connaissent une trajectoire différente : Mégamind doté d’une intelligence supérieure est amené à faire le mal alors que Metro Man déjoue, grâce à ses superpouvoirs, les plans de son adversaire pas très gâté par la vie. Un jour, Mégamind parvient à se débarrasser de Metro Man et prend le pouvoir de Metro City. Voilà que l’ennui gagne le superméchant qui décide de créer un nouvel ennemi alors qu’il tombe amoureux d’une charmante journaliste. Un scénario enfantin ? Oui mais pas seulement...

Avec les créateurs de Dreamworks l’avantage c’est que les adultes se plaisent à aller regarder des dessins animés, avec ou sans enfants. L’extra-terrestre bleu est bien parti pour atteindre la célébrité de Shrek. Il sera difficile en tout cas d’aimer l’un et pas l’autre.

Dans Mégamind, chaque personnage est attachant. Franck Dubosc imprègne parfaitement le personnage de Metro Man, séducteur irrésistible. Le héros, doublé par Kad Merad, et sa nounou en bocal forment un duo complice, drôle et émouvant. Hal, le caméraman qui accompagne la journaliste, Roxanne Ritchi, possède une belle panoplie d’arguments qui ne font pas de lui l’amant idéal.

Comme à leur habitude, les créateurs multiplient les clins d’œil à notre patrimoine culturel et surtout cinématographique. Certaines scènes ne manqueront pas de rappeler les films Matrix, Le Parrain, King-Kong,(...), sans parler de la ressemblance avec Superman.

Le déroulement du scénario est certes un peu long et lent, mais il y a toujours une réplique ou un gag pour faire passer les temps morts. Et la fin, pleine de rebondissements, ne manque pas de surprises dans ce film à la fois drôle, intelligent, charmant et touchant. C’est ce qui fait la différence avec une simple parodie d’aventure de super héros.

- Long-métrage américain
- Réalisé par Tom McGrath
- Avec Kad Merad, Franck Dubosc,...
- Durée : 1h35min
- Sortie : 15 décembre

Publié le : mercredi 15 décembre 2010, par Nicolas Borg