Viol collectif à la Part-Dieu : NPNS veut briser l’omerta

Suite au viol d’une adolescente de 14 ans, place Charles-Beraudier près de la gare Part-Dieu (Lyon 3ème), l’association Ni putes ni soumises s’indigne dans un communiqué d’« actes ignobles (qui) sont le symbole d’un rapport filles-garçons dégradé au plus haut point ».

Mercredi dans l’après-midi, une jeune fille avait été entraînée par un groupe de 15 garçons, âgés de 14 à 16 ans, dans un recoin pour la forcer à faire des fellations, à tour de rôle, à 4 d’entre eux. Un salarié, voyant de sa fenêtre que la fille se trouvait en mauvaise posture, avait alerté la police. Les 4 garçons ont été mis en examen, mais laissés en liberté.

Ni putes ni soumises demande que « ceux qui ont filmé la scène sur le téléphone portable soient (également) entendus par la justice le plus rapidement possible ». Elle rappelle qu’il y a moins de trois mois, une autre jeune fille avait été victime d’un viol collectif par deux garçons mineurs dans le même quartier de la gare. L’association dit vouloir « organiser une action citoyenne pour briser l’omerta et lutter contre cette violence qui gangrène notre jeunesse. »

Publié le : dimanche 8 mai 2011 (rédigé le : 17 janvier 2021).