Municipales : rififi chez les communistes

Huit des douze élus PCF lyonnais désapprouvent le choix fait par les militants de leur parti de participer à une liste Front de gauche au premier tour et non de partir directement avec le maire sortant Gérard Collomb comme ils le font depuis 1995. « Le résultat de ce vote n’est pas bon », écrivent ces conseillers municipaux dans une déclaration publiée par Libération.

Ils reprochent au vote des militants d’être un désaveu de leur action et de « sous-estimer les réelles politiques publiques conduites à Lyon » par la majorité de Gérard Collomb. La section locale s’était exprimée pour l’autonomie au premier tour par 52,9 % (100 voix) contre 47,1 % (89 voix).

Publié le : vendredi 1er novembre 2013 (rédigé le : 13 décembre 2017).