Marine Le Pen traite Benedetti et Gabriac de « parasites »

« Le Front national n’a rien de commun avec [c]es parasites », a écrit Marine Le Pen au préfet du Rhône à propos d’Alexandre Gabriac et d’Yvan Benedetti. Les deux ex-membres du Front national, exclus en raison d’un salut nazi pour le premier et de déclarations anti-sémites pour le second, ont en effet déposé à la préfecture une liste électorale de 49 noms sous l’intitulé Vénissieux fait front. Benedetti est tête de liste, Gabriac figure en 3ème position.

De quoi irriter le Front national, qui n’a pas encore réussi à monter la sienne dans une ville où il a pourtant raflé 38% aux dernières législatives. Dans son courrier, Marine Le Pen exige que le préfet refuse la liste qui constitue, à ses yeux, « un acte de parasitisme du nom ’Front national’, parasitisme autant juridique que politique ».

Publié le : mercredi 26 février 2014 (rédigé le : 26 septembre 2021).