Vénissieux : le préfet autorise la liste de Gabriac et saisit le procureur

« Il n’est pas apparu au préfet qu’il avait le pouvoir de ne pas recevoir cette liste », écrit la préfecture à propos de la liste Vénissieux fait front, menée par Alexandre Gabriac et Yvan Benedetti. « Les formalités nécessaires ont été remplies conformément aux dispositions du code électoral », estiment en effet les autorités.

Depuis son dépôt, cette liste accumule pourtant les griefs. Tout d’abord, Marine Le Pen s’est insurgée contre son intitulé qu’elle juge trop proche du nom de son parti et n’a pas hésité à traiter les deux activistes d’extrême droite de « parasites ».

Puis, le Progrès a mené enquête auprès de certains candidats figurant sur la liste et a trouvé nombre de personnes âgées, visiblement enrôlées à leur insu.

En vue de ces éléments, le préfet du Rhône Jean-François Carenco a saisi le procureur de la République et le tribunal administratif.

Gabriac et Benedetti ont tous deux été exclus du Front national, le premier en raison d’un salut nazi et le second pour des déclarations anti-sémites.

Publié le : vendredi 28 février 2014 (rédigé le : 18 septembre 2018).