Décentralisation : la CCI refuse l’« OPA du gouvernement »

Les chambres de commerce et d’industrie (CCI) françaises dénoncent la volonté du gouvernement de les placer sous le pilotage stratégique des Conseils régionaux, la qualifiant d’« OPA hostile ». Elles estiment que le transfert envisagé des missions des CCI vers les Régions permettrait à l’État, « dans une relative discrétion, de doter les collectivités territoriales de nouvelles ressources fiscales », tout en privant « les entreprises, en particulier les PME et les TPE, de l’expertise et de la légitimité des élus des chambres de commerce et d’industrie, chefs d’entreprise eux-mêmes ».

« Si les CCI sont irremplaçables pour les entreprises, c’est parce que leurs actions sont une addition de savoir-faire précis, efficaces et méthodiques, alliés à un esprit entrepreneurial insufflé par des entrepreneurs élus et bénévoles », juge Emmanuel Imberton, président de la CCI de Lyon.

Publié le : mercredi 5 mars 2014 (rédigé le : 10 juillet 2020).