Les gardes du corps de Michel Havard

Le candidat de l’UMP est arrivé dimanche soir à la préfecture flanqué de... deux gorilles, costume sombre et oreillette de circonstance. Les deux agents de sécurité n’ont pas quitté leur poulain d’une semelle n’hésitant pas à pousser des journalistes pour rester au contact. Du jamais vu dans l’ultra-sécurisée préfecture.

Impossible en revanche de savoir de quel mystérieux danger les deux vigiles étaient censés protéger la tête de liste. « Ah bon, ils sont avec nous ? », faisaient mine de s’étonner les colistiers interrogés.

Publié le : lundi 24 mars 2014 (rédigé le : 26 octobre 2021).