Les Verts se sont rabibochés avec Collomb

Après avoir claqué la porte au nez des écologistes suite à sa victoire sans appel aux municipales, le maire de Lyon a repris langue avec ses anciens partenaires afin d’assurer son élection au Grand Lyon. Avec succès, puisque leurs sept voix ont contribué à son élection dès le premier tour. En échange, « les écologistes ont obtenu des avancées concrètes explicitées dans une lettre d’engagement », se félicite le groupe EELV qui liste dans un communiqué les concessions arrachées :

Logement et solidarité
- augmentation du nombre de logements très sociaux (1500 sur les 4500 logements sociaux prévus chaque année) ;
- budget de 10 millions d’euros par an consacré à la réhabilitation thermique du logement social et privé (éco-rénovation), avec une hausse de l’enveloppe au fur et à mesure de l’augmentation de la demande ;
- guichet unique pour l’accompagnement social des personnes, dans le cadre de la future métropole ;
- création de maisons de l’économie sociale et solidaire sur le territoire métropolitain.

Déchets
- objectif de fermer un des deux incinérateurs ;
- la réduction à la source de la production de déchets ;
- l’augmentation du recyclage ;
- l’étude de faisabilité dès 2015 d’une unité de production de biogaz à partir des déchets fermentescibles.

Déplacements
- lancement d’une étude de faisabilité du tramway sur la ligne C3 en ce début de mandat à la place du projet de ligne forte de bus en double site propre ;
- augmentation de 30 millions d’euros du plan modes doux (vélos, piétons, zones 30...), soit 120 millions d’euros sur la durée du mandat, avec objectif de doublement des pistes cyclables pour atteindre 1000 km dans l’agglomération en 2020 ;
- ticket TCL à 1euro/jour, lors des pics de pollution.

« Les élus Europe écologie les Verts participeront à l’exécutif du Grand Lyon et seront des partenaires actifs et exigeants », conclut le communiqué.

Publié le : jeudi 17 avril 2014 (rédigé le : 27 novembre 2021).