Lyon et Grand Lyon : la hausse des impôts contestée

Alors que Gérard Collomb prévoit d’augmenter les impôts locaux de Lyon et du Grand Lyon de 5%, l’association de contribuables Canol conteste ses calculs.

Avant tout motivée par la baisse des dotations de l’État, l’augmentation annoncée serait en effet disproportionnée, selon les calculs de l’association. Les dotations des deux collectivités devraient ainsi baisser d’environ 15 millions d’euros (0,6% de leurs budgets), alors qu’une hausse de 5% des impôts locaux représenterait 32,8 millions d’euros.

Canol propose au contraire plusieurs pistes d’économie, en baissant notamment la masse salariale. « Depuis 2002, M. Collomb a tout fait pour que les agents de Lyon et du Grand Lyon travaillent une semaine de moins par an que ce qu’exige la loi. Ramené en nombre d’agents, le simple respect de la loi générerait une économie de 276 agents, soit 12,1 millions d’euros d’économie par an », écrit l’association dans un communiqué.

Publié le : mardi 11 novembre 2014 (rédigé le : 26 octobre 2021).