Villeurbanne : un bar servait de cache d’armes

A l’occasion de la perquisition administrative d’un bar à Villeurbanne, ordonnée dans le cadre de l’état d’urgence, la police a découvert des armes dissimulées ainsi que de nombreuses munitions, informe la préfecture qui ne donne toutefois pas de précisions sur la nature des armes découvertes. L’établissement situé avenue Roger Salengro est désormais fermé pour au moins trois mois.

Depuis l’institution de l’état d’urgence, la police a procédé à 45 perquisitions administratives dans le Rhône, ayant conduit à 20 interpellations et 16 gardes à vue et à la saisie d’une dizaine d’armes. Par ailleurs, 6 personnes ont été assignées à résidence.

Publié le : mardi 24 novembre 2015 (rédigé le : 4 septembre 2019).