publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > King Kong débarque à Lyon
Partager : 
Imprimer

Fête des lumières

King Kong débarque à Lyon

Le gros singe poilu a délaissé l’Empire State Building pour s’accrocher à l’antenne TDF de Fourvière. En tout cas, du 5 au 8 décembre prochain, où il sera sans doute l’une des attractions de la 11ème édition de la Fête des lumières. Appelé l’homme digital, il est l’oeuvre de Sébastien Lefèvre. Qui n’est pas inconnu des Lyonnais, pour avoir créé en 2004 une mise en lumière du cheminement de la place du Pont à la place Bahadourian, avant de signer en 2006 l’installation Les métronomes trichromiques.

L’homme digital est une créature haute de 13 mètres qui s’agrippe à la tour de télécommunications, d’où elle semble observer la ville. Constituée d’un squelette en fibre de carbone, d’anneaux transparents et de fil électroluminescent, elle est réalisée avec la contribution du plasticien Yves Perey. Mais King Kong digital ne sera pas venu seul. Son petit frère Super digital s’est choisi comme refuge, lui, les grues du chantier du pôle de loisirs aux Confluences, où il s’accroche à 61 mètres du sol.

Quant à la Basilique Notre Dame de Fourvière, elle sera, pour la première fois, mise en lumière en façade, incitant ainsi les Lyonnais à gravir la colline, en suivant un itinéraire lumineux depuis la cathédrale Saint Jean. Différents tableaux lumineux, mettant en valeur l’architecture de la Basilique, évoquent quatre périodes de l’histoire de la peinture (néo-classique, cubiste, abstraite et contemporaine). Ils défileront aux sons du carillon, qui jouera du Ravel, Bizet ou encore Ray Charles. La mise en lumière a été conçue par Les Orpailleurs de Lumière qui s’étaient chargés l’année dernière de l’illumination de l’Hôtel du Département.

Autre haut lieu de la fête : la place des Terreaux. Après le flop en 2007 de sa transformation en piste de danse avec boule à facettes géante, elle s’était rachetée, l’année suivante en devenant la chambre à jouer d’un petit géant, acclamé par 1 millions de spectateurs. Cette fois-ci, cette place du centre ville sera livrée aux éléments. Les façades qui la bordent seront successivement recouvertes de glace, submergées par les eaux, avant de fondre sous l’effet de la chaleur. Un spectacle qui associe projections d’images, laser, lumière et son, et qui se prolonge dans les cours intérieures de l’Hôtel de ville, où un gigantesque métronome donne naissance au fil du temps. L’artiste Marie-Jeanne Gauthé intervient pour la première fois à Lyon. Ce n’est pas une novice pour autant, pour avoir travaillé avec Jean-Michel Jarre, le Festival de Cannes, Johnny Halliday, Mylène Farmer et beaucoup d’autres.

Non loin de là, la place Louis Pradel devient un jardin d’acclimatation aux étonnantes plantes de lumière et de métal. Un peu comme en 2005, des fleurs pousseront ci et là, de nouvelles espèces apparaissent et envahissent l’espace pour construire un décor futuriste composé de 21 groupes de créations végétales dont certaines atteignent 11 mètres de haut et 12 mètres d’envergure.

A Bellecour, la Grande roue, l’une des plus grandes d’Europe avec 55 mètres de diamètre, traditionnellement installée pour l’occasion, fera cette année partie intégrante du spectacle. Elle se muera en écran géant circulaire, support de projection du film La nuit au musée, qui évoque une visite imaginaire des collections du Musée des Beaux-Arts de Lyon. De mystérieuses sculptures égyptiennes, de précieuses céramiques anciennes, d’énigmatiques peintures médiévales, d’étranges détails des célèbres tableaux du musée s’animeront dans une mise en scène originale, en lien avec le mouvement rotatif de la Grande roue.

Les Lumignons du cœur désertent cette année la place Bellecour pour se poser sur la place des Célestins, où une structure lumineuse aux couleurs du Secours populaire, composée de 5 000 lumignons (vendus 2 € dès le 28 novembre dans les points d’information) sera installée. Depuis 2005 l’opération est l’occasion pour la Ville de Lyon de mettre en lumière une association humanitaire.

La Cité Internationale, elle, revêt ses habits de fêtes pour mettre à l’honneur la Suède, pays qui assure jusqu’à la fin de l’année la présidence de l’Union Européenne. Autour d’un sapin de noël grand de dix mètres, de nombreuses animations, dont une patinoire et un marché sur le thème de Noël, rendront hommage au pays du Père Noël.

Pour finir, le feu d’artifice, tombé à l’eau le 14 juillet dernier, sera tiré le soir du 6 décembre.

Infos : du 5 au 8 décembre. Rens. : www.lumieres.lyon.fr

L’édition précédente en chiffres :

- 3,5 millions de voyageurs dans les transports en commun
- Plus de 20 000 locations de Vélo’v le soir du 8 décembre
- Près de 40 délégations étrangères officielles
- 500 artistes et techniciens mobilisés
- 8 millions de lumignons vendus

Visuels : ville de Lyon

Publié le : jeudi 5 novembre 2009, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (9 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Grand banditisme

Un règlement de compte meurtrier aux assises

Une fusillade sur la route de Paris, entre Charbonnières et Lyon, une victime tuée sur le coup, l'autre paralysée (...)
La suite
Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite