publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Le Front de gauche demande la gratuité des TER
Partager : 
Imprimer

Transport

Le Front de gauche demande la gratuité des TER

« On va se mettre en maillot de bain et défiler », annonçait Marie-France Vieux-Marcaud, goguenarde. Par 4 °C ce vendredi midi sur le parvis de la gare Part-Dieu, cela aurait relevé de la gageure. Que le Front de gauche s’est bien gardée de réaliser. La saynète promise consistait finalement à reconstituer un train à l’aide de 8 pancartes, chacun représentant un département rhônalpin. « Il n’y a pas de train en Ardèche », lançait une passante qui avait observé le spectacle. « Avec le Front de gauche, il y en aura plein », lui rétorquent les militants.

C’était une grosse journée pour le Front de gauche en Rhône-Alpes. Dès le petit matin ses sympathisants étaient au pied de guerre dans les gares TER de la région pour une opération de tractage. Puis, ils ont convergé vers la gare Part-Dieu pour une mise en scène de la gratuité des TER qu’ils revendiquent. « A terme » nuance Elisa Martin, car cette mesure a un coût. « 171 millions d’euros par an », avance la tête de liste régionale. Ce montant correspond à la recette de la vente de tickets. Mais ne tient pas compte du fait que la gratuité des transports entraînerait sans doute une augmentation significative du nombre de voyageurs. Et nécessiterait donc l’achat de nouvelles rames (8 millions d’euros la rame). Selon le projet du Front de gauche, la Région paierait pour les chômeurs, jeunes et personnes en formation, ainsi que les entreprises réglerait la facture pour leurs salariés.

Égratignant au passage l’État qui « ne remplit pas ses engagements » et dont la participation dans les transports aurait baissé de 74 à 57% en 20 ans, le Front de gauche se dresse aussi contre une libéralisation du trafic ferroviaire régional, possible dès 2011. A cette date, la SNCF sera mise en concurrence avec des opérateurs privés. Pour Elisa Martin, c’est la sécurité des voyageurs qui est en cause. Et de craindre « une multiplication des accidents si on rogne sur les moyens. »

Quant à l’Ardèche, « seul département français sans train », Elisa Martin demande une étude sur la réouverture des lignes, fermées il y a une trentaine d’années et remplacées par des cars.

Photos : lyon-info.fr

Publié le : samedi 6 mars 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (5 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Alice et le maire

« Les gens pensent qu'on parle de la meuf de Collomb »

Depuis un an, le film agite le petit landernau politique lyonnais : le long métrage Alice et le maire, a-t-il des (...)
La suite
Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite