publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Vers un dénouement de la crise ?
Partager : 
Imprimer

Cité scolaire internationale

Vers un dénouement de la crise ?

La Cité scolaire internationale (CSI), établissement public multi-lingue à Gerland, n’a toujours pas fait sa rentrée. Moins de 150 élèves étaient présents sur plus de 1 500 inscrits en collège et lycée (la section primaire n’est pas affectée). En grève depuis la semaine dernière, les enseignants se sont présentés cet après-midi au rectorat. En vain, pour des « raisons d’emploi du temps », la rencontre n’a pu avoir lieu. Ce n’est donc que demain à 9h qu’une délégation de sept personnes sera reçue.

70% des enseignants sont en grève depuis vendredi dernier, soutenus par les parents. Ils réclament la tête du proviseur François Chabot, à qui ils reprochent des « dysfonctionnements graves » concernant la gestion de la vie scolaire. « Depuis deux ans, nous dénonçons le sureffectif et de nombreux dysfonctionnements », confie une enseignante au Progrès. Les fédérations de parents d’élèves PEEP et FCPE ne sont pas en reste et pointent des « carences organisationnelles, l’absence totale de planification, les difficultés de communication, l’absence de maîtrise des spécificités d’un établissement international ». De plus, le départ des deux adjoints du proviseur à la rentrée, qui avaient demandé leur mutation, a visiblement accentué les problèmes d’organisation.

Mais le malaise dépasse les simples soucis d’emploi du temps. « Depuis qu’il [François Chabot, ndlr] est en poste, cela se passe très mal, personne n’arrive à travailler avec lui. C’est quelqu’un qui campe sur son autorité, au mépris du bon sens pédagogique et avec qui nous avons des problèmes relationnels importants », explique un enseignant cité par Libération. « C’est une question d’attitude », confirme un employé administratif, pour qui ce « combat mérite d’être mené », sous peine de voir les problèmes se reproduire tous les ans.

Depuis le début de la grève, des négociations sont en cours avec le rectorat. Le départ de François Chabot semble acquis pour la fin de l’année, et les enseignants ont été assurés de disposer d’un interlocuteur différent d’ici là. Mais cela n’a pas encore permis de ramener le calme. « Les professeurs demandent des garanties écrites », résume un employé. La direction, elle, communique néanmoins sur une reprise des cours lundi.

En attendant, les parents, pour l’essentiel des expatriés, découvrent les charmes d’une grève à la française. « Si j’avais su, je serais restée une semaine de plus en Angleterre », soupire Helen, arrivée cet été dans la capitale des Gaules, où son mari a été muté.

Photos : lyon-info.fr

Publié le : jeudi 10 septembre 2009, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (1 photo). Cliquez sur l'image pour l'agrandir.



Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Grand banditisme

Un règlement de compte meurtrier aux assises

Une fusillade sur la route de Paris, entre Charbonnières et Lyon, une victime tuée sur le coup, l'autre paralysée (...)
La suite
Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite