Manifestation antifasciste et antiraciste

Un rassemblement antifasciste sans débordement

La manifestation antifasciste et antiraciste a rassemblé plus de 2000 personnes, samedi après-midi sur la place Bellecour. CGT, NPA, Parti de gauche, Verts, Communistes, CNT et divers mouvements anarchistes se sont réunis pour dénoncer « la multiplication des agressions fascistes et le racisme d’État ».

Accompagné par la voiture de la CGT, un cortège, coloré de drapeaux rouge et noir, principalement, est parti vers 15h, en direction de la place Jean Macé, en passant par la place du pont et les rues de la Guillotière. « Pas de fachos dans les quar­tiers, pas de quar­tier pour les fachos ! », « alerta alerta anti­fas­cista » ou encore « No pasa­ran », pouvait-on entendre. Lorsque le cortège traversé la rue de Marseille, un riverain sort les enceintes de sa sono, et envoie Porcherie du groupe punk Berurier Noir : « La Jeunesse emmerde le Front National ! La Jeunesse emmerde tous les Nazis ! »

En arrivant place Jean-Macé, le cortège découvre des barrières anti-émeutes et un cordon de CRS, bloquant le passage de l’avenue Jean Jaurès et empêchant ainsi les manifestants d’accéder au local occupé, selon eux, par des néo-nazis. Un local dont ils réclament la fermeture. Le cortège décide alors de rebrousser chemin et se dissout aux Terreaux aux alentours de 17h, sans débordement.

Akhima, 24 ans, qui découvre par hasard le cortège sur la place Jean-Macé approuve le principe de la manifestation, mais regrette qu’il « manque de Maghrébins et de Noirs, alors que se sont les plus concernés. » Bien que certains se soient rajoutés lors du passage à la Guillotière.

Toutes les photos de la manifestation sont sur www.facebook.com/lyoninfo

Publié le : lundi 11 avril 2011, par Nora Bariguian