Les prises de bec continuent au Sytral

Ambiance cour de récré jeudi 21 juillet au dernier comité syndical du Sytral avant la trêve estivale. Au menu, la très stratégique commission d’appel d’offres du syndicat des transports. Lors de son renouvellement 15 jours auparavant, la liste présentée par les 2 élues vertes, Béatrice Vessiller et Raymonde Poncet avait été récusée par le président du syndicat Bernard Rivalta, au motif qu’elle ne comportait pas suffisamment de candidats. Une lecture du code des marchés publics qui n’est pas celle de l’élue villeurbannaise. Celle-ci a donc porté l’affaire devant le Tribunal administratif. Une démarche qui n’est pas du goût de Bernard Rivalta. « Vous ferez prospérer votre recours devant le tribunal », a-t-il ironisé.

Fraîchement rentré d’Arménie, Gérard Collomb a alors sauté à pieds joints sur l’occasion pour entonner son désormais habituel refrain : « il faut savoir si vous êtes dans la majorité ou en dehors. » « Si vous n’êtes pas d’accord avec la majorité, il faut rendre vos mandats », a-t-il pesté.

Béatrice Vessiller doit cependant désormais partager les railleries des responsables PS avec Raymonde Poncet, conseillère générale verte de la Croix-Rousse et novice au Sytral. Ayant traité certains membres du Sytral d’« élus de paille », dans une interview à Lyon Capitale, l’élue s’est attirée le courroux de Bernard Rivalta. « Les élus de paille sont ces gens qui faisaient le tour des tribunaux pour produire des faux témoignages contre rémunération », a trompeté le président du Sytral, la menaçant de poursuites judiciaires. « Je ne laisserai pas insulter les collègues qui font leur boulot. »

Publié le : dimanche 24 juillet 2011 (rédigé le : 1er août 2021).