Lycées : le calme est revenu

Seuls deux établissements étaient concernés lundi matin par des rassemblements d’étudiants : les lycées Condorcet et Fernand Forest à Saint-Priest. Une vingtaine de lycéens s’étaient rassemblés, puis vite dispersés. La présence de policiers, postés aux abords des établissements considérés comme chauds, a visiblement refroidi les ardeurs.

Vendredi, une rumeur annonçant la suppression d’un mois de vacances d’été avait fait le tour des réseaux sociaux et téléphones portables. Des milliers de lycéens étaient alors descendus dans la rue manifestant parfois de manière violente. Poubelles incendiées, jets de pierre, vitres brisées, voilà le triste bilan d’une matinée d’échauffourées. Une vingtaine de jeunes avaient été arrêtés et 15 d’entre eux mis en garde à vue. A Lyon, une jeune fille de 19 ans a également été interpellée pour avoir frappé au visage le proviseur du lycée Jacques-de-Flesselles.

Publié le : lundi 3 octobre 2011 (rédigé le : 1er août 2021).