Gérard Collomb réagit au décès de Raymond Aubrac

Gérard Collomb a rendu hommage au résistant Raymond Aubrac, décédé mardi 10 avril dans la soirée, à l’âge de 97 ans, à l’hôpital militaire du Val de Grâce.

Il a loué l’« une des figures les plus héroïques de la Résistance, un homme dont le nom est à jamais lié au combat des valeurs contre la tyrannie de la barbarie nazie. »

Avec sa femme Lucie, disparue le 14 mars 2007, Raymond Aubrac s’était replié dès 1941 sur Lyon, intégrant la Dernière Colonne, un groupe créé pour diffuser des tracts et mener les premières actions de résistance. Puis, les Aubrac ont contribué à l’élaboration du journal clandestin Libération. Raymond Aubrac faisait partie avec Jean Moulin des résistants arrêtés par la Gestapo à Caluire, le 21 juin 1943.

Dans un communiqué, le maire de Lyon a rendu hommage à « un homme d’une grande modestie et d’un esprit brillant ». Et de conclure : « L’exemple de Raymond Aubrac ne doit jamais cesser de nous inspirer. »

Publié le : mercredi 11 avril 2012 (rédigé le : 1er août 2021).