Kem One : sept repreneurs potentiels

Kem One, l’ancienne branche vinyle d’Arkema, qui emploie 1300 personnes en France, notamment à Saint-Fons, a suscité l’intérêt de sept repreneurs potentiels. L’entreprise, qui a été cédée en juillet 2012 au financier américain Gary Klesch est en redressement judiciaire.

L’administrateur judiciaire Maître Bruno Sapin déclare ainsi avoir reçu sept lettres d’intention, émanant de fonds d’investissement, de personnes physiques et, pour l’une, d’un groupe industriel dont les noms n’ont toutefois pas été divulgués.

Aucune offre concrète n’a cependant été déposée à l’issue de la période de trois mois fixée par le tribunal. L’administrateur judiciaire annonce vouloir demander une prolongation de cette période, « afin de permettre à ces candidats de déposer une offre de reprise en bonne et due forme ».

Publié le : mardi 18 juin 2013 (rédigé le : 13 mai 2021).