La maire du 1er en garde à vue

Nathalie Perrin-Gilbert a été mise en garde à vue ce jeudi matin pour « complicité de violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique » et « incitation à la rébellion ». Elle est interrogée depuis 9h30 dans les locaux de l’Hôtel de police sur des faits remontant à mardi.

Ce jour-là, entre 150 et 200 manifestants, parmi lesquels figurait la maire du 1er arrondissement, avaient brièvement occupé l’ancien collège Truffaut sur les Pentes, pour y loger des familles sans-abris, avant d’être délogés par la police.

Un rassemblement de soutien est prévu devant l’Hôtel de Police (40 rue Marius Berliet 69008 Lyon), ce jeudi soir à 18h.

Publié le : jeudi 19 décembre 2013 (rédigé le : 13 mai 2021).