Levée de fonds « inespérée » pour les Atelières

Les Atelières, un atelier coopératif de lingerie-corseterie à Villeurbanne, annoncent avoir récolté 657 150 euros. Tombée en faillite en début du mois, l’entreprise avait lancé une nouvelle souscription publique pour éviter de mettre définitivement la clé sous la porte. Une opération similaire avait permis de mobiliser 250 000 euros en 2012 pour lancer l’atelier.

Cette société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), fondée par une communicante, Muriel Pernin, embauche nombre d’anciennes salariées de Lejaby. L’annonce de sa disparition avait mobilisé les ministères du Redressement productif et celui de l’Économie solidaire ainsi que la BPI.

Cette souscription qui a donc fonctionné au-delà des espérances n’a toutefois pas encore sauvé l’entreprise coopérative. « Désormais la balle est dans le camp des banques et de la BPI. Il est inimaginable qu’au regard du montant exceptionnel de cette recapitalisation, elles ne nous suivent pas », écrit Muriel Pernin sur la page Facebook des Atelières.

Publié le : vendredi 21 mars 2014 (rédigé le : 5 août 2021).