Bron : la dissidente PS fait de l’œil à l’UMP

Arrivée en troisième position avec 23,57%, l’ancienne adjointe socialiste Élisabeth Brissy-Queyranne a proposé une alliance au candidat UMP Yann Compan, qui a terminé juste devant elle (24,93%), dans le but de renverser la maire actuelle, Annie Guillemot (PS, 30,10%).

La réponse fut cinglante. « J’ai beaucoup de respect pour mes adversaires. Mais peu pour celles et ceux qui, pour gagner des voix, jouent au coucou en essayant de couver les idées des autres », persifle la tête de liste UMP dans un communiqué, ajoutant : « Nous jouerons notre rôle, celui confié par les électeurs, sans magouille politicienne, sans cuisine électoraliste, sans mensonge. »

La réaction de l’intéressée ne s’est pas fait attendre. « Si Annie Guillemot est réélue, Yann Compan en sera responsable », a-t-elle confié au Progrès, avant de traiter le candidat UMP de « petit comptable politicien ».

Bron s’oriente donc vers une quadrangulaire qui inclut également le candidat du Front national Ludovic Ifri (15,97%).

Publié le : mercredi 26 mars 2014 (rédigé le : 1er août 2021).