Vénissieux : le préfet a déposé un référé contre la liste de Gabriac

Il l’avait annoncé dès dimanche soir. Le préfet du Rhône Jean-François Carenco n’allait pas en rester là. Alors qu’il voulait invalider la liste Vénissieux fait front menée par les deux ultranationalistes Alexandre Gabriac et Yvan Benedetti avant le second tour des municipales, il a dû faire marche arrière devant la jurisprudence du Conseil d’État. Une interdiction entre les deux tours d’une liste validée au premier, présentait en effet un risque de voir le scrutin annulé.

Il en va autrement après les élections, et le préfet a donc déposé un référé devant le tribunal administratif. Jean-François Carenco affirme en effet détenir la preuve que 19 des 49 colistiers ont été inscrits contre leur gré. Des accusations que les deux têtes de liste réfutent. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Avec 10,27%, la liste Vénissieux fait front a obtenu deux sièges au conseil municipal. Troisième sur la liste, Alexandre Gabriac n’est donc pas élu. « On s’arrangera », avait-il laissé entendre dès dimanche soir. On peut donc s’attendre à la prochaine démission d’Estelle Gagon, numéro deux sur la liste, pour laisser sa place à l’ancien dirigeant des Jeunesses nationalistes, exclu du FN pour des saluts nazi.

Publié le : mercredi 2 avril 2014 (rédigé le : 13 mai 2021).