Cinéma : la reprise des CNP ne fait pas que des heureux

Le rachat des deux cinémas CNP (Bellecour et Terreaux) par l’Institut Lumière, unanimement saluée par les cinéphiles lyonnais, n’est pas sans provoquer des dégâts collatéraux.

Un plutôt un dégât collatéral dont est victime le jeune collectif Le trésor public. Fondé en 2012 justement pour sauver les CNP du naufrage annoncé et proposer une alternative d’art et d’essai à Lyon, le collectif annonce dans un communiqué publié sur son site qu’il renonce désormais à son projet. Non sans une pointe d’amertume.

« S’il y a lieu de se réjouir de la relance de salles de cinéma, nous constatons que la reprise de dix écrans par l’Institut Lumière ne va pas dans le sens d’un renouvellement et d’une diversification des acteurs de la diffusion cinématographique lyonnaise, ni d’une concurrence commerciale digne de ce nom. C’est le moins qu’on puisse dire », conclut ainsi le communiqué.

Publié le : mardi 2 décembre 2014 (rédigé le : 5 août 2021).