Une première mondiale

Optimod : le bison futé du futur

Réunir en une seule application toutes les données de la mobilité urbaine : trafic automobile, transports en commun, vélos, trains, marche à pied, afin d’optimiser les déplacements, en tenant compte de la météo et des conditions de circulation, voici l’ambitieux projet d’Optimod Lyon. Un programme de recherche qui réunit 12 entreprises, laboratoires et collectivité autour du Grand Lyon et qui devra aboutir en 2014 au lancement d’une application universelle.

« Le problème de la mobilité devient de plus en plus important », a souligné Gérard Collomb lors de la présentation d’Optimod. Un projet qui doit permettre aux Grands Lyonnais, d’ici à 3 ans, d’optimiser leurs déplacements et de réduire le temps passé dans les transports. Une première mondiale.

Il existe certes déjà des outils en temps réel, comme les panneaux d’affichage des TCL ou le site Infotrafic (www.infotrafic.grandlyon.com), mais ils ne prennent en compte qu’un seul mode de transport. Et des applications multimodales telles que Multitud (www.multitud.org) se basent uniquement sur les horaires théoriques, sans tenir compte d’éventuels retards.

Optimod se veut un mélange des deux, intégrant les données dynamiques existantes (TCL, Vélo’v, SNCF) et créant des outils pour en mesurer d’autres. Les 1500 carrefours à feux et des capteurs incrustés dans la chaussée fourniront ainsi par exemple des informations sur l’état de la circulation.

Un système de modélisation informatique analysera ensuite l’ensemble des informations et fournira l’itinéraire le plus rapide ou le moins cher, en fonction de la géolocalisation de l’utilisateur, relevée grâce au GPS de son téléphone portable. Une version vocale est également prévue pour les malvoyants.

Les livraisons pas oubliées

Une variante du projet, développé par Renault Trucks, s’adresse aux entreprises de transport. Une application spécifique permettra d’optimiser les tournées, mais également d’indiquer en temps réel la meilleure route aux livreurs, en tenant compte des conditions de circulation, mais aussi de la disponibilité des aires de livraison.

Les protagonistes d’Optimod espèrent pouvoir tirer un chiffre d’affaires de l’ordre de 83 millions d’euros de ce projet, dont le coût est évalué à 7 millions d’euros (3,33 millions de subventions). Le Grand Lyon table, lui, sur une baisse de l’utilisation de la voiture de 8%, grâce à Optimod.

*Renault Trucks, IBM, Orange, CityWay (Véolia), Phoenix ISI, Parkeon, Autoroutes trafic, Geoloc systems, l’Université Lyon 2, Cete, l’Insa et la Ville de Lyon

Publié le : lundi 9 avril 2012, par Michael Augustin