De nombreuses tentatives de blocage

Lycéens : la tension monte

Plusieurs centaines de lycéens se sont retrouvés ce matin à partir de 11h en centre ville. Auparavant, les entrées de nombreux établissements ont été barricadées dès ce matin, bien que le rectorat n’ait recensé aucun blocage complet.

Depuis les premières tentatives de blocage constatées hier dans 5 ou 6 établissements, dont le lycée professionnel Tony Garnier à Mermoz, le mouvement s’est étendu sur 20 lycées dans le Rhône, selon les chiffres du rectorat, dont une petite dizaine à Lyon. Comme hier, la contestation semble être partie de Tony Garnier (Bron Bâtiment). Le cortège a ensuite grossi au fur et à mesure que les élèves passaient d’un lycée à l’autre.

Vers 11h, ils se sont rassemblés devant le lycée Récamier à Perrache. L’établissement était barricadé depuis le matin, tout en laissant néanmoins passer les élèves non grévistes. De là, le cortège s’est d’abord rendu à Bellecour, avant de remonter la rue de la République jusqu’à l’Hôtel de Ville, puis la place Sathonay, puis de retourner à Bellecour. L’évolution de cette manifestation spontanée a donné lieu à un jeu de chat et de souris avec la police qui suivait non sans mal à moto et en fourgonnettes.

La préfecture a recensé quelques dégradations sur des abri-bus et voitures en stationnement, ainsi que des jets d’œufs et plus rarement de caillassages. En début d’après-midi, la police a fait état de 17 interpellations. Les lycéens, déterminés mais désordonnés, semblent résolus à faire durer le mouvement. Des assemblées générales sont prévues lundi dans plusieurs établissements.

Toutes les photos sur www.facebook.com/lyoninfo

Publié le : jeudi 14 octobre 2010, par Michael Augustin