Minguettes : la maire « condamne l’agression des forces de l’ordre »

Vendredi soir, un accident de la circulation, impliquant deux véhicules, une voiturette et une moto, s’est produit sur le plateau des Minguettes. Une altercation s’en est suivie entre les deux familles concernées par l’accident qui a rapidement tourné à l’émeute.

Le conducteur de la voiturette, âgé d’une soixantaine d’années et qui roulait en état d’ébriété, avait été légèrement blessé tandis que le motard, âgé d’une trentaine d’années et qui roulait avec un permis invalidé, a été très grièvement atteint. Il était toujours plongé dans un coma artificiel dimanche.

En se rendant sur place pour porter secours aux accidentés, les secours et la police avaient été pris à partie. Quatre policiers ont été légèrement blessés, dont deux atteints par des jets de projectiles. Le frère du motard a été interpellé, placé en garde à vue et était déféré devant un juge dimanche. Le conducteur de la voiturette a également été placé en garde à vue. Dans la nuit, une quinzaine de véhicules ont été incendiés créant un climat de tension dans ce quartier.

Dans un communiqué, la maire de Vénissieux, Michèle Picard, « condamne fermement l’agression des forces de l’ordre et des pompiers qui agissent en faveur des populations et ce, dans l’intérêt général. [...] De tels agissements sont inacceptables, incompréhensibles et insupportables. Ces actes injustifiables ne servent à personne et portent atteinte à une population déjà fortement touchée par des conditions de vie difficiles. »

Ironie du sort : au même moment, l’élue célébrait les 30 ans de la Marche des Beurs à la Médiathèque Lucie-Aubrac en présence de nombreux invités dont plusieurs marcheurs.

Publié le : dimanche 27 octobre 2013 (rédigé le : 22 septembre 2021).