Rillieux : la droite fusionne, la gauche non

Arrivé moins de 2 points derrière le maire sortant, l’UMP Alexandre Vincendet a réussi la fusion avec Julien Smati, figure locale de l’UMP mais écarté par son parti. Ensemble, les deux listes totalisent 42,44% au premier tour et prennent une sérieuse option sur la première place.

Car à gauche, la fusion ne s’est pas faite entre la liste de Renaud Gauquelin et celle de son ancien adjoint Jean-Christophe Darne. Si la gauche, qui compte aussi deux petites listes écologistes, était majoritaire au premier tour, elle part donc désunie dans cette ville qu’elle gère depuis 1995.

Publié le : mercredi 26 mars 2014 (rédigé le : 22 octobre 2017).