publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Jean-Christophe Darne : « On n’est pas des va-t-en-guerre »
Partager : 
Imprimer

A gauche, ils veulent virer les socialistes

Jean-Christophe Darne : « On n’est pas des va-t-en-guerre »

Quand on s’appelle Darne à Rillieux-la-Pape et on essaie de déboulonner le maire en place, les accusations de népotisme ont vite fait de fuser. Jean-Christophe Darne, fils de l’ancien maire Jacky (1995-2005) s’en défend. « Si mon père avait voulu me mettre à sa place, il l’aurait fait en 2005. J’avais 38 ans, je n’étais pas un gamin », répond le candidat.

En 2005, alors que Jacky Darne décide de passer la main, c’est en effet Renaud Gauquelin qu’il vient chercher, un médecin du Sathonay-Village voisin et conseiller général du coin. Mais neuf ans plus tard, plus rien ne va entre les Darne et le maire actuel. « Ce n’est pas une histoire de personnes », insiste Jean-Christophe Darne, adjoint aux finances de la majorité sortante. « On n’est pas des va-t-en-guerre. » Il reproche à Renaud Gauquelin (59 ans) un fonctionnement clientéliste et despotique. « Il a tenté d’exclure des adjoints sans raison, recruté des personnes sans écouter les jurys, noyauté la section du PS en faisant adhérer des proches. Il ne fait plus confiance à ses adjoints, les dossiers ne sont plus portés. »

Militant socialiste depuis 1983 et conseiller municipal depuis 1995, Jean-Christophe Darne, accuse notamment le maire sortant d’organiser en coulisses sa succession au profit de Marc Cachard, son directeur de cabinet depuis 2009. « Ma succession en 2020 ne se prépare pas maintenant », répond Renaud Gauquelin dans le colonnes de Lyon Capitale. Avant de préciser : « Deux qualités m’importent : avoir beaucoup de disponibilité – Marc Cachard est un très gros travailleur – et être proche des habitants – les autres connaissent la grande popularité de Marc Cachard dans la ville ».

Une pique en direction de Darne junior à qui le maire reproche d’être « peu disponible » en raison de ses occupations professionnelles. Consultant en environnement, Jean-Christophe Darne assure au contraire pouvoir aménager son temps de travail et ne vouloir garder que 20% de son activité professionnelle en cas d’élection, « pour rester en contact avec le monde de l’entreprise ».

Aujourd’hui, le divorce est bel et bien consommé entre les deux camps. Dix des quinze adjoints de la majorité sortante ont claqué la porte pour rejoindre Jean-Christophe Darne. Et quitté le PS, puisque c’est bien Renaud Gauquelin qui a obtenu l’investiture du parti suite au vote de la section locale. Comme le maire sortant s’amuse à qualifier la liste adverse de « centre-droit », c’est alors à celui qui a le plus d’élus socialistes/militants de gauche/présidents de comité de quartier sur sa liste.

Des bisbilles qui ont tendance à masquer quelques divergences de fond, notamment en ce qui concerne les relations avec la communauté urbaine. « Renaud Gauquelin est engagé dans un rapport de force idiot avec le Grand Lyon, beaucoup de dossiers sont bloqués », accuse son challenger. « Si certains dossiers ont pris un peu de retard, il faut s’adresser au vice-président chargé des finances au Grand Lyon (Jacky Darne, ndlr) », évacue l’intéressé sur le plateau de Lyon Capitale.

Parmi ces projets en suspens, il y a notamment la requalification de l’avenue de l’Europe, principale artère commerciale de la ville. « Dans une métropole multipolaire, Rillieux doit sortir de son statut de banlieue et devenir une vraie ville », clame Jean-Christophe Darne. « On aurait dû commencer les travaux début 2014 », ajoute l’adjoint qui reproche à son adversaire de porter un « projet à minima ». Jean-Christophe Darne rêve, lui, d’une rénovation complète pour en faire un vrai centre-ville, projet qu’il compte soumettre à un référendum local.

Depuis, le conflit entre les deux camps se poursuit devant les tribunaux. En cause, un article rédigé par l’ancien UMP rilliard Jean-François Debiol dans le magazine municipal Mix’Cité. L’élu n’y va pas par quatre chemins. Il soupçonne Jacky Darne d’appartenance franc-maçonne et l’accuse de vouloir « que son fils hérite de sa couronne de maire ». Jacky Darne sollicite un droit de réponse que Renaud Gauquelin, directeur de publication du magazine, lui refuse. Il saisit le tribunal correctionnel, puis le tribunal de grande instance et obtient la condamnation du maire sortant à 1000 euros et une astreinte de 500 euros par jour. En attendant d’une éventuelle condamnation au pénal.

Dans ce climat délétère, « ça va être difficile de fusionner » entre les deux tours, concède Jean-Christophe Darne qui lorgne plutôt vers les deux listes écologistes emmenées par Yves Durieux (EELV) et Catherine Sainty (indépendante). Du pain béni pour la droite ? Pas du tout, puisque Julien Smati, figure locale de l’UMP et Alexandre Vincendet, ancien collaborateur du maire de Caluire, Philippe Cochet, et parachuté pour mener la liste UMP-UDI sont tout autant à couteaux tirés.

Lire aussi :

- Lyon 1er : Nathalie Perrin-Gilbert : « On n’exclut pas de gagner au 1er tour »
- Villeurbanne : Béatrice Vessiller : « Ça manque de dynamisme à la mairie »
- Décines : Farida Boudaoud : « Moi, je n’ai pas une écharpe du Modem »

Photo : © Michael Augustin

Publié le : lundi 17 mars 2014, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite