publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Free Syria Lyon : « Al-Assad ne peut pas étouffer la liberté »
Partager : 
Imprimer

Manifestation de soutien aux Syriens

Free Syria Lyon : « Al-Assad ne peut pas étouffer la liberté »

Alors que l’Union européenne accroît la pression, et que le conflit syrien s’étend désormais au Liban, une mobilisation de Free Syria Lyon s’est déroulée samedi à la Croix-Rousse.

Musiques, danses sous les drapeaux syriens ou vente de pâtisseries confectionnées par des Syriennes de Lyon… La Syrie s’affichait place de la Croix-Rousse. Le but : informer l’occident des massacres perpétrés par le régime de Damas.

« Bachar al-Assad demande délai après délai pour rester au pouvoir », enrage Bassar Al-Atrach, président de Free Syria Lyon. « Il croit qu’il peut tuer et torturer. Mais il ne peut pas étouffer les droits de la liberté ». Pour Bassem Al-Atrach, « cette guerre dure encore car l’Iran est derrière avec le Hezbollah, la Russie leur vend des armes et la Chine joue un rôle trouble ».

Achraf Benyaha, un jeune tunisien avec son chèche blanc et rouge autour du coup, revient de sa Tunisie natal où il a assisté à la révolution. Pour lui, l’espoir réside dans le positionnement futur de la Russie. « Si Poutine lâche Bachar al-Assad, il devra partir ». La Russie a en effet récemment bloqué deux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU condamnant la répression du régime de Damas. Les yeux encore brillants, il raconte : « c’est aussi plus compliqué en Syrie qu’en Tunisie car il y a beaucoup de confessions religieuses différentes. »

Fondée en mai 2011 en réaction aux exactions contre les rebelles commises par le régime en place , l’association humanitaire Free Syria est passée de 3 à 460 adhérents. Une trentaine de Syriens, mais aussi des Français solidaires et des magrébins, « essentiellement tunisiens et libyens, car ils ont vécu la même chose que nous », explique Bassem Al-Atrach.

Parmi les faits d’armes de l’association, l’aide au retour de la journaliste française Edith Bouvier, blessée le 22 février lors d’un bombardement dans lequel ont péri la journaliste du Sunday Times Marie Colvin et le photographe français Rémi Ochlik. « 13 soldats ont été mobilisés pour la ramener », raconte Bassem Al Atrach. « C’était un risque énorme car l’armée syrienne ne laisse pas les gens sortir ».

Depuis Lyon, via sa page Facebook, Free Syria demeure en contact perpétuel avec des membres du comité de coordination de la révolution, répartis dans les différentes villes assiégées. Une manière de tenir informés les occidentaux sur la violence du régime en place. Selon l’ONU, depuis le 15 mars 2011, date du début de la contestation, plus de 12 000 personnes ont été tuées par les forces gouvernementales, 14 000 personnes incarcérées et systématiquement torturées et 12 500 personnes sont réfugiées dans les pays limitrophes.

Les prochaines journées de solidarité auront lieux le 19 mai place Saint Jean et le 2 juin place du Maréchal Lyautey.

Photo : © Bruno Poncet

Publié le : mardi 15 mai 2012, par Bruno Poncet

Réagir : 

Galerie photos (3 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



1 commentaire pour cet article


  • Free Syria Lyon : « Al-Assad ne peut pas étouffer la liberté » 15 mai 2012 à12:21, par le journal de personne

    Sourya

    L’occident :
    Sourya... laissez nous vous exporter le printemps arabe, parce que mieux vaut une révolution à fleurs qu’un panier de crabes !

    Sourya... comment pouvez-vous prendre celui qui vous saigne pour un seigneur ?
    Et votre bourreau pour la plus incroyable des victimes ?

    Sourya... qu’est-ce qui vous prend ?
    Pourquoi voulez-vous que l’on vous croie, convoitée ou menacée par l’occident ? C’est votre allié le plus mordant contre le tyran !

    La Grande Syrie :
    Parce que je n’ai pas d’autre fierté... que d’être fière.
    Et parce que je suis fière... je ne livrerai pas à votre empire... même le pire de mes frères
    Allez-vous-en !
    Je préfère mon absinthe à votre miel...

    L’occident :
    Si vous ne nous livrez pas le forcené, on va devoir l’achever... autrement.

    La Grande Syrie :
    Dans ce cas, il va falloir me passer dessus... je m’appelle... Dieu.

    http://www.lejournaldepersonne.com/2012/05/sourya/

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite