publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Retraite en hausse pour les anciens combattants
Partager : 
Imprimer

Marc Laffineur de visite à Lyon

Retraite en hausse pour les anciens combattants

Le nouveau secrétaire d’état aux anciens combattants a réservé l’une de ses premières visites de terrain aux lieux de mémoire lyonnais. Entre la prison de Montluc, la maison du docteur Dugoujon et la nécropole de la Doua, il a profité de ce déplacement pour annoncer sa volonté de revaloriser la retraite des anciens combattants.

Cette mesure se retrouve dans un éventail destiné à la mise en valeur de la mémoire des deux guerres mondiales. « Le budget d’entretien des nécropoles et sépultures a d’ores et déjà augmenté de plus de 35% pour atteindre 4,5 millions d’euros par an », a-t-il annoncé. De plus, dans la perspective du centenaire de la première Guerre Mondiale, l’État allouera 40 millions d’euros sur neuf ans à la restauration de ces monuments.

Dans un discours pétri d’images poétiques, Marc Laffineur a rappelé l’importance des lieux de mémoire qui doivent enseigner les valeurs de la République aux jeunes générations. Optimiste, le secrétaire d’état réfute l’idée que les adolescents ne s’intéressent pas à l’histoire. « C’est une erreur. Quand on les confronte aux lieux, les enfants comprennent l’importance des événements, » déclare-t-il dans la salle d’attente du docteur Dugoujon, face à la chaise jadis occupée par Jean Moulin.

Sur les traces des résistants

Entouré de rescapés lors de son passage à la prison de Montluc, Marc Laffineur s’est montré admiratif de « Lyon, berceau fort de la Résistance » et s’est longuement recueilli dans la cellule de Jean Moulin. Un acte qui a donné matière à plaisanterie entre d’anciennes détenues : « le plus cocasse, c’est qu’on n’est pas sûrs que c’était celle-là. Toutes les cellules sont identiques ici, des tas de prisonniers sont passés avant Jean Moulin et il y en a eu d’autres après lui. »

Un enjeu économique

Avec 5200 visiteurs depuis son ouverture au public, la prison de Montluc sert d’exemple à Marc Laffineur pour qui les lieux de mémoire peuvent être « un facteur de développement économique. » 7 millions de personnes visitent en effet chaque année les monuments liés aux deux Guerres Mondiales.

Photo : © Eve Renaudin

Publié le : mardi 2 août 2011, par Eve Renaudin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite