publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Rhônexpress sur les rails
Partager : 
Imprimer

Transports

Rhônexpress sur les rails

3è aéroport de France, l’aéroport St Exupéry est enfin relié par la très attendue ligne Rhônexpress. Un trajet de 25 kilomètres garanti en moins de 30 minutes, avec un départ toutes les 15 minutes. Depuis lundi matin sur les rails, le tram-train devrait transporter un million de passagers à l’année.

Le Rhônexpress, projet lancé en 2004, est enfin opérationnel. Le Satobus a effectué ses dernières rotations dimanche soir. Le nouveau tram-train dessert quatre stations : Part-Dieu Villette, Vaulx-en-Velin La Soie, Meyzieu Z.I. et enfin l’aéroport, le tout en moins de 30 minutes. Le Rhônexpress emprunte les voies du T3 sur les quinze premiers kilomètres avant de filer à 100 km/h sur les sept suivants.

Un accueil mitigé

Côté usager, les avis sont mitigés : certes, le confort et la fréquence du tram-train sont excellents, mais le prix en refroidi plus d’un. « Niveau rapidité, c’est à voir : le Satobus mettait parfois 45 minutes mais nous laissait devant le terminal. Le Rhônexpress nous laisse dans la gare, il faut marcher 10 minutes, au final on ne gagne pas grand-chose. Et c’est très cher » !, s’est exclamé une lyonnaise. En effet, il faudra compter 23 euros aller-retour (en plein tarif), soit une hausse de 45% par rapport au car Satobus, qui assurait le trajet aller-retour pour 15,80 euros. Le Rhônexpress est la troisième liaison aéroport-centre ville la plus chère d’Europe, après Londres et Rome. Luc Borgna, directeur du groupement Rhône Express, s’en défend en considérant que « le Rhônexpress est un tramway et est la première liaison de ce type en France. Il n’est pas plus cher que les autres, il offre un service différent. Il pourrait se comparer à l’Orlyval, sauf que celui-ci arrive à Antony (92) et non en plein centre ville de Paris. Rhônexpress est réellement quelque chose de nouveau. De plus, le prix se justifie : maintenance, investissement, et nous employons 70 personnes à l’exploitation, soit le double de Satobus. » Certains passagers déplorent aussi la fin de l’alternative qu’aurait représenté le car Satobus, qui traversait Lyon en passant par Grange Blanche, sur la ligne D.

En cas de retard supérieur à dix minutes, la moitié du prix du ticket sera remboursée. Le remboursement sera intégrapour un retard de plus de vingt minutes. A noter que les billets peuvent être achetés sur Internet.

Autre détail d’importance, le tramway circulera entre 5h et minuit, mais attendra si besoin les passagers du dernier avion.

Des investissements encore à prévoir

Les travaux auront duré 18 mois. Le Rhônexpress ne recevra aucun financement du contribuable et sera financé par les recettes usagers. L’aéroport de Lyon drainant huit millions de passagers chaque année, la direction de RhônExpress s’est fixé pour objectif d’en transporter un million. A titre de comparaison, le Satobus en transportait 835 000.
RhônExpress doit donc financer elle-même ses investissements et trouver son équilibre. Le parc initial compte six rames. A l’horizon 2012, une nouvelle rame devrait le rejoindre. Plus proche, deux quais définitifs devraient être construits et ouverts au public dès mars 2011. L’accès aux terminaux sera donc raccourci de 200 mètres. En attendant, des agents d’accueil orienteront les passagers.

Coordonner les trafics

Rhônexpress empruntera les voies du tram T3 jusqu’à Meyzieu Z.I.Cependant, celui-ci effectue 10 arrêts entre la Part-Dieu et son terminus. La difficulté sera de ne pas pénaliser le trafic du Rhônexpress. Des voies spéciales lui sont d’ores et déjà réservées pour lui permettre de dépasser le T3. Enfin, un poste de commande spécialisé a été créé conjointement avec le Sytral, pour permettre la régulation des trafics.

Crédit photo : © Laurence Fischer

Publié le : mardi 10 août 2010, par Laurence Fischer

Réagir : 

Galerie photos (6 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



6 commentaires pour cet article


  • Le Rhônexpress sur les rails 10 août 2010 à19:46, par Lyon-Urbain.com

    Faux : Rome 11€
    C’est bien le service de liaison centre-ville - aéroport le 2em plus cher d’Europe. D’autant plus si l’on considère que la Part dieu est le centre-ville ?

    J’imagine de Vinci et Veolia transport voulait vraiment être premier... Une vraie honte ce service

  • Le Rhônexpress sur les rails 11 août 2010 à11:01, par stephane

    pourquoi a t on mis un train plus lourd que le tram qui provoque des vibrations et des nuisances bruyante a tous les habitant proche des rames ! des fissure apparaissent dans nos maison ! c est bien ! merci le grand lyon ! ne soyer pas choquer d avoir des pleintes pour nuisances

  • Le Rhônexpress sur les rails 17 août 2010 à14:09, par Antoine

    En attendant un Rhônexpress abordable...
    Face au tram de luxe, organisons-nous ! Les alternatives sont sur http://www.facebook.com/group.php?gid=140070046029449.

  • Le Rhônexpress sur les rails 8 septembre 2010 à17:35, par Colette.J

    Où se prennent les billets ??
    a la gare de Part Dieu , borne , dans agences TCL ?

    Quel site faut-il consulter pour avoir des renseignements pratique ? horaires ,paiements ..lieu à Lyon , à Saint exupéry .

    Vraiment difficle de savoir sur internet , la communication est vraaiment confidentielle , cela fait déjà un mois que la ligne est ouverte . Je pars dimanche matin 12 . Merci si vous pouvez m’obtenir ces renseignements

  • Le Rhônexpress sur les rails 4 novembre 2010 à10:49, par Patrice

    La grogne monte parmi les riverains de ce rhônexpress.
    La "locomotive rouge" déboule dans un bruit de tonnerre jusque bien souvent le milieu de la nuit, faisant vibrer les murs et réveillant les enfants effrayés... Le Sytral s’était bien gardé d’annoncer que la "bête" serait plus lourde que les rames fluides et légères du T3 en 2007... Nos valeurs immobilières s’effondrent, espérons que les maisons restent debout... Le Sytral paiera ?

  • Rhônexpress sur les rails 20 novembre 2010 à20:22, par françois

    L’horreur est devant nos portes ; et oui, voilà que leslys apparaît et nos oreilles frémissent.
    Nous sommes consternés de constater qu’effectivement ce train est non seulement très bruyant mais qu’il émet également des vibrations qui nous réveille tard dans la nuit car celles-ci sont perceptibles à l’intérieur de l’habitat de jour comme de nuit
    Que faire ? à qui s’adresser ? Cela devient insupportable, ce train est-il rentable ? ... surement pas car il est toujours vide avec à bord que 5 ou 8 passagers !!!
    Un seul mot : vive le tram Lea (pas de bruits, pas de vibrations, pas de nuisances...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite