publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Najat Belkacem : « Ségolène est capable de renverser les tables (...)
Partager : 
Imprimer

Ségolène Royal et ses fidèles Rhodaniens

Najat Belkacem : « Ségolène est capable de renverser les tables »

Éclipsée dans les sondages par François Hollande et Martine Aubry, Ségolène Royal compte quelques soutiens importants en Rhône-Alpes, tels le président de Région Jean-Jack Queyranne et surtout Najat Vallaud-Belkacem, fidèle porte-parole depuis 2006. Sans compter les membres de son association Désirs d’avenir, actifs dans le Grand Lyon.

L’adjointe au maire de Lyon en charge de la jeunesse fait partie depuis cinq ans de la garde rapprochée de l’ancienne candidate à l’Élysée. Najat Vallaud-Belkacem est l’une des rares soutiens de 2006 restés fidèles à celle qui incarne, pour elle, la seule personnalité capable « de renverser les tables » tout en rassemblant « les gens et les énergies ». Ce qui la séduit chez Ségolène, ce sont ses idées mais surtout sa fermeté sur les questions économiques et sociales. « Je crois sincèrement que nous pourrons être plus exigeants sur la juste distribution des richesses ou sur les contreparties imposées aux banques », clame l’élue.

Les propositions de la candidate aux primaires qualifiées de « concrètes » par ses fidèles sont le résultat d’une proximité et d’un dialogue installés avec les Français, explique Najat Belkacem : « Ses propositions sont nées de ses rencontres multiples avec les Français ces dernières années », assure la jeune femme. « Elle redonne de l’air à la démocratie en dénonçant les compromissions et en promouvant la participation des gens. »

L’adjointe de Collomb ne tarit pas non plus d’éloges sur la volonté de sa favorite à promouvoir « l’innovation et de l’avenir ». Comme en 2008, quand la présidente de la Région Poitou-Charentes a prôné le développement des voitures électriques pour sauver l’entreprise régionale Heuliez. Son rapport à l’écologie reste toutefois ambiguë. Après s’être opposée à la taxe carbone, elle réclame de faire payer les gros pollueurs.

« Elle a toujours un temps d’avance. Les autres responsables politiques finissent toujours par s’approprier ses idées », analyse Najat Belkacem. « Il n’y a qu’à lire le projet du PS pour le comprendre : la réforme bancaire, la banque publique d’investissement, c’est elle », souligne la jeune pousse montante du PS, séduite par la radicalité, les idées et le « désir d’avenir » de l’ancienne candidate aux présidentielles. Ses partisans félicitent également son engagement auprès des Français et les causes qu’elle défend comme les familles monoparentales, le monde agricole ou les habitants des banlieues.

« Une équipe dynamique »

Plutôt discrets, les fidèles de Ségolène Royal dans la région se comptent encore sur quelques doigts. Outre Jean-Jack Queyranne, il y a la conseillère régionale Florence Perrin, la Vaudaise Hélène Geoffroy ou encore Jean-Marc Fognini, maire de Belley (01). Une équipe que Najat qualifie de « très soudée et très dynamique ». Un comité rodé qui compte défendre à coups de porte à porte ou encore de café-débats les propositions de leur leader, comme l’augmentation des bas salaires, ou encore le blocage du prix des produits alimentaires de base. Et tant pis si peu de grands élus soutiennent la candidate. « La voix du boulanger ou de la caissière de ma rue aura le même poids que celle des élus », persifle l’adjointe lyonnaise.

« Une candidate à la hauteur de la tâche »

A en croire ses détracteurs et les instituts de sondages, les chances de Ségolène Royal de remporter la primaire sont minces. Pas de quoi décourager les pro-Royal. Pour battre Nicolas Sarkozy, il faut choisir un « adversaire de taille » à gauche. « Un adversaire solide, fort, insubmersible, qui représente une réelle alternative », insiste sa porte-parole.

A la croire, les quatre ans depuis sa défaite à la présidentielle de 2007 l’ont rendue plus forte. « Ségolène est plus mûre, enrichie par ces quatre années de travail, son succès électoral aux régionales de 2010, son opposition à Nicolas Sarkozy et surtout ses rencontres incessantes avec les Français », affirme l’élue lyonnaise.

Photo : © Lyon Info (archives)

Publié le : mardi 19 juillet 2011, par Natacha Verpillot

Réagir : 

 


9 commentaires pour cet article


  • Tout à fait d"accord. Mais le temps n’est plus à admirer une idole. Désormais, sous peine d’être broyé par les "machoires d’acier" de ses deux "camarades", il faut faire de la POLITIQUE. Et Ségolène Royal nous a dit ceci dans son discours fondateur dArçais :

    "Pourquoi la droite qui nous gouverne a oublié les leçons de l’après-guerre et la conception désintéressée de la politique qu’avait le Général de Gaulle, auquel elle se réfère tout en tournant le dos à sa pensée, « il faut compenser les ferments de divisions sous peine de danger mortel » disait-il, ou encore « il faut viser haut et se tenir droit ». On en est loin.

    Ce n’est pas parce que la droite qui nous gouverne a abandonné ce qui lui restait comme référence structurée que la gauche doit rougir d’être fidèle à sa mission en reprenant le drapeau « de cet acte d’énergie, de cet acte de foi qui conditionne la résurrection de la France. La France est malade il faut que la guérison soit à son œuvre » écrivait-il. Jamais ces mots écrits dans une autre période sont, pour aujourd’hui, n’est-ce pas, criants de vérité. Eh bien, puisqu’une partie de la droite affairiste les a laissé tomber, n’hésitons pas à les porter. Et un jour prochain, tous les républicains humanistes convergeront vers la gauche unie, pour accomplir le changement."

    C’est ce diagnostic et cette stratégie dont il faut faire une priorité absolue (l’heure n’est plus à la cosmétique, il ne s’agit pas d’un scrutin municipal).

  • S’il est bien vrai que "la politique par la preuve" vaut pour un territoire , il est absolument incontournable de synthétiser et sérier toutes les actions, démarches, prises de positions , programmes pour élaborer une théorie de candidate sur les réalités et les exigences des français d’une part, l’avenir de la France d’autre part.Elles doivent à un moment coïncider. Au contraire de celles de ses ou son adversaire
    L’expérience territoriale viendrait alors en supplément pour l’argumentation, la maîtrise des dossiers...
    Ce ne sont pas des questions secondaires : il est très important que le background intellectuel, le logiciel de Ségolène Royal soit au point et révèle ses capacités intellectuelles sans ostentation ni esprit" premier de la classe".
    Je ne doute pas que tous ces aspects soient pris en compte par elle et son équipe sinon, elle sera débordée par des intellectuels organiques qui auront tendance à faire passer leurs idées pour celles de Royal/ Il faudra marcher sur des oeufs, comme on dit !

  • Nous sommes nombreux en Rhône-Alpes à soutenir Ségolène Royal, car nous croyons aux idées , pas aux Barons qui confondent ralliements du ventre et adhésion aux convictions . La véritable alternative de Gauche face à Sarkozy, c’est Ségolène Royal, parce qu’elle n’appartient pas aux lobbies et saura faire une politique basée sur l’ordre juste et la démocratie participative qui rendra le citoyen actif dans la prise des décisions sur les sujets essentiels qui con,cernent la Communauté nationale.

  • Votre remarque : " Son rapport à l’écologie reste toutefois ambiguë. Après s’être opposée à la taxe carbone, elle réclame de faire payer les gros pollueurs" est inappropriée ...

    car, justement, ce qu’il y avait de choquant dans la taxe carbone telle qu’elle était proposée, était qu’elle s’appliquait à tous les citoyens (pas seulement aux gros pollueurs"), et aurait pénalisé davantage encore, donc injustement, ceux qui sont obligés d’utiliser leurs voitures pour travailler ou chercher un emploi.
    Djaoui, S Royal s’y connait un peu en politique et saura répondre à tous les niveaux (local, régional, national, auropéen, international) ... mais pour le savoir, et pour connaître les arguments de tous les candidats, encore faut-il organiser des DEBATS TELEVISES ENTRE LES CANDIDATS.
    Les petites polémiques entre les deux favoris des sondages ne pourront pas suffire (on a vu ce que donnaient les sondages avec le congrès de Reims, alors qu’ils donnaient Delanoe gagnant, et avec les primaires d’EELV). Le fait que les médias agissent comme si les sondages faisaient l’élection est absurde et antidémocratique.

    ... pour le moment, le PS n’a pas prévu de débats entre les candidats !!!

  • Bravo Najat il faut continuer à soutenir Ségolène contre vents et marées.
    Il ne faut pas oublier que c’est le PS qui a descendu Ségolène aux dernières élections présidentielles.

    Il faut que Ségolène se rapproche de Mélenchon et du centre.

    En ce moment précis, le PS est la machine à perdre la grande élection ce n’est que du vide.

  • Actuellement, le "moins" pire , c’est Mélenchon !
    J’aurais voté Royal mais son erreur a été de dire que si elle était présidente, Strauss Khan pourrait être son 1er ministre.
    Et ça, pour moi, ça montre qu’elle fait partie de l’UMPS !!

  • C’est une femme formidiable pour oser faire ce qu’elle fait dans un pays de machos.
    Ce dont on est certain , c’est que DSK, représentant des décideurs (il a siégé au Siècle, par exemple) ne sera pas 1er ministre en 2012, même si je le préfère à l’actuel gouvernement. Je ne suis pas d’accord avec ses idées mais il faut avouer que côté boulot, il est réellement reconnu par ses collaborateurs contrairement à la plupart des ministres !

    Revenons à Ségolène, actuellement, croyez-vous que la sincérité a une place en politique ? Croyez-vous, dans le cas où elle est désignée candidate du PS que les média ne vont pas recommencer leurs coups comme en 2007 ? Ces média, porte parole des décideurs n’aiment pas les indépendants s’ils risquent de jouer un rôle autre que celui de figurant.
    Il faut peut-être les inviter plus souvent à dîner ;)

    Arrêter de casser la société française en morceaux qui se haïssent, Unir tous les français, bravo ! MAIS Oserez vous ?

    Répondrez-vous à ces quelques questions qui montent des chaumières :
    Qui osera créer un indice des prix sur les loyers privés ? sur la nourriture (excluant le caviar et mets de luxe) ?, sur les vêtements (même si la mode change toutes les saisons) ?
    Qui osera proposer de vraies lois anti-trusts après la crise de 2008 comme celles qui furent créées après la crise de 1929 ? (même les cadres trouvent que le prix de la nourriture a trop augmenté et qu’il est plus difficile de se nourrir aujourd’hui qu’avant 2007 et si les budgets sociaux baissent, nous aurons à l’automne 2012 des émeutes du pain !).
    Qui osera s’attaquer à la spéculation immobilière ? Qui osera s’attaquer à la PAC qui enrichit les riches agriculteurs et qui poussent les petits au suicide ? (une fois suicidé, l’agriculteur ne vote plus et ses biens ont de fortes chances d’aller vers un vrai bénéficiaire de la Pac qui pourra encore plus en tirer bénéfice). Qui osera ne plus s’agenouiller devant le Dieu "Marché" ? Qui osera faire de la France un "havre de paix" avec des citoyens heureux ?

    Pour mémoire : jusqu’à quelques mois avant les élections de 2002, JC était pestiféré, jusqu’à janvier 2007, NS était pestiféré...

  • Mais bien sûr, Najat, que Ségolène Royal va remporter haut la main les primaires socialistes.

    Il n’y a qu’à voir sur le net l’importance des réseaux sociaux qui soutiennent la candidate, sans parler de Désirs d’Avenir avec ses ramifications dans la France entière.

    Ségolène a tout compris, ce sont les jeunes essentiellement qui vont faire son élection, "la génération internet".
    Ce sont eux surtout qui vont massivement se déplacer pour la faire élire.La ferveur des meetings 2007 n’est pas éteinte, loin de là.
    Forte des 17 millions de voix et de son expérience d’une campagne, elle aura le vote des citoyens vers qui elle va, et non le vote et les combinaisons des appareils...

    Mon entourage est crédule quand je leur prédis son élection aux primaires et à la présidence
    .Pourtant comme elle l’a dit en 2007 quelque chose est en train de monter qui nous rassemblera vers d’autres victoires.
    Pour moi sa victoire ne fait aucun doute et l’opinion ne se laissera pas manipuler par des sondages qui veulent imposer un faux duel. La victoire d’Eva Joly, chez les écologistes en est la preuve.

  • http://www.facebook.com/groups/148266491895317/ voici le comité de soutiens que j’ai créer

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite