publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Quand Michel Mercier voulait renoncer au Conseil général
Partager : 
Imprimer

Promesses thizerotes

Quand Michel Mercier voulait renoncer au Conseil général

Le Parti communiste a déniché une lettre (voir ci-dessous) adressée par Michel Mercier aux habitants de sa belle ville de Thizy qui vaut son pesant de bouteilles de Beaujolais. Le 25 mars 2008, au lendemain des élections municipales qui l’ont porté à la mairie de sa ville, le président du Conseil Général prend sa plus belle plume pour écrire à ses administrés. « Vous devez vous interroger sur mon attitude ces derniers jours », commence la lettre adressée à tous les Thizerots.

Déjà premier magistrat de la commune de 1977 à 2001, avant de briguer la mairie de Lyon, Michel Mercier s’était présenté à nouveau dans son fief de Thizy, en promettant de ne se consacrer désormais qu’à la gestion de son bourg. Or patatras, les élections cantonales, organisées de façon concomitante, se sont soldées par une poussée de la gauche au Conseil général du Rhône, et une majorité de droite désormais des plus étriquées : 28 voix contre 26. Et Michel Mercier voilà rappelé aux affaires. « Il est vite apparu que j’étais le seul qui pouvait être élu et faire fonctionner le Département », poursuit-il dans sa lettre. Et tant pis pour les Thizerots à qui il avait promis l’exclusivité de son action politique.

Mais voilà, cette solution embêtante n’était pas appelée à durer. « Le Conseil municipal m’a autorisé à poursuivre pour quelques mois (l’année 2008) ma mission au Conseil général et ensuite je ne serai responsable que de Thizy », expose-t-il dans son courrier. Pour donner plus de poids encore à cette nouvelle promesse, il nomme une mairesse par interim, « Madame Borot », sa première adjointe. « Dans les mois qui viennent, il m’appartient (...) de faire apparaître celle ou celui qui conduira le Département », conclut-il, et qui « mènera ses collègues, lors des élections de 2011 auxquelles je ne participerai pas. »

Une promesse qui n’engageait décidément que ceux qui y ont cru, car non seulement l’ancien maire de Thizy se présente bel et bien une nouvelle fois aux cantonales et à la présidence du Conseil général, aussi a-t-il ajouté depuis une responsabilité ministérielle à son agenda.

Photo : DR

Publié le : mardi 8 mars 2011, par Tony Truand

Réagir : 

Galerie photos (2 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite