publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > RhônExpress : un nom pour la liaison Part-Dieu - aéroport Saint-Exupéry
Partager : 
Imprimer

Transports

RhônExpress : un nom pour la liaison Part-Dieu - aéroport Saint-Exupéry

La liaison Lyon-Part Dieu – Lyon Saint-Exupéry prendra le nom de la société concessionnaire : RhônExpress. Les travaux ont déjà bien avancé et les premières rames seront mises en service en août 2010. Visite sur le chantier.

« Le chantier avance vite et bien. Il a pris sa vitesse de croisière », se réjouissait ce matin Yves Périllat, président de la société concessionnaire RhônExpress à propos des travaux de la liaison Lyon-Part Dieu – Lyon Saint Exupéry, en service à l’été 2010.

Février 2001. Afin de réduire les contraintes, le Conseil général du Rhône et le Sytral décident conjointement de la création d’un double tramway dans l’Est lyonnais. Ainsi, LEA, projet conduit par le Sytral, circule aujourd’hui entre la Part-Dieu et Meyzieu Zone Industrielle. Une liaison rapide, reliera la Part-Dieu à l’aéroport Saint-Exupéry en août 2010. Dans le cadre d’un partenariat public-privé, la société RhônExpress, un groupement d’entreprises, est chargée de la mise en œuvre de l’intégralité du projet pour 30 ans. Initialement nommé LESLYS, la liaison a finalement été baptisée RhônExpress. Le nouveau nom a été choisi suite à une enquête réalisée du 16 au 21 mars auprès d’un panel de voyageurs.

Pour réduire les coûts, RhônExpress empruntera les mêmes voies que LEA sur une distance de 15 km, jusqu’à Meyzieu. Là, un centre de maintenance lui sera dédié pour assurer son exploitation, non loin de celui de LEA. Depuis octobre 2008, des travaux ont été réalisés sur 7 km, du terminus de LEA à l’aéroport. Le terrassement est actuellement terminé et les ouvriers posent les voies. « A partir de Noël 2009, les gens se demanderont sans doute pourquoi RhônExpress n’est pas déjà en service. Les travaux seront finis de l’extérieur mais il restera, entre autres, toute la partie télécommunications embarquées », explique Luc Borgna, directeur de la société concessionnaire.

Du côté du chantier, un pont a déjà été construit sur la RD517 pour enjamber la future ligne de tramway, à l’entrée de la commune de Pusignan. Même schéma sur la RD517E, avec deux voies de circulation et une piste cyclable. Un passage inférieur a quant à lui été réalisé sous la RD606. La circulation est ici coupée encore quelques jours pour la fin de travaux. « Le chantier s’est bien déroulé. Nous avons obtenu tous les terrains à l’amiable, sauf un par expropriation. Seule difficulté, le rapport du commissaire-enquêteur nous a obligés à modifier nos plans pour le terminus », poursuit-il. L’arrivée de RhônExpress se fera à Saint-Exupéry dans la gare TGV, sous le parvis, où un espace central a été prévu pour la remontée des passagers vers le hall par ascenseur ou escalators. « RhônExpress est un élément de confort et de développement pour l’agglomération. Nous aurons la chance de pouvoir choisir entre trois gares TGV », commente Michel Mercier, président du conseil général.

« RhônExpress n’aura pas grand-chose en commun avec LEA », souligne Luc Borgna. De couleur bordeaux, les six rames en circulation dès août 2008, seront équipées de 67 places assises, dont quatre repliables et deux accessibles aux personnes à mobilité réduite. De nombreux espaces bagages sont également prévus. D’une longueur de 27 m, leur largeur de 2,55 m leur permettra de rouler sur les rails de LEA à une vitesse commerciale maximale de 100 km/h.

Un million de passagers est attendu dès la première année de service et 1,5 millions par la suite avec 11 rames à l’horizon 2023. Le coût total s’élève à 120 millions d’euros et il faut compter 9 millions d’euros de charges de fonctionnement juste pour l’été 2010. La liaison RhônExpress assurera son trajet, de 5 heures à minuit, en moins de trente minutes et une rame attendra toujours le dernier avion. Les passagers pourront monter à trois stations différentes. Il devrait y avoir une rame toutes les 15 minutes et un agent d’accueil sera toujours à bord en plus du conducteur. Le tarif prévu en 2006 était de 14 euros l’aller, mais cette somme devrait être revue à la hausse.

Publié le : vendredi 24 juillet 2009, par Marla Singer

Réagir : 

Galerie photos (5 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Plus confortables

Ligne B : de nouvelles rames automatiques en 2020

Plus rapides, plus spacieuses, plus confortables. Les nouvelles rames, dont le premier exemplaire a été présenté ce (...)
La suite
Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite