publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Roms de Perrache : « la situation devient explosive »
Partager : 
Imprimer

Squat

Roms de Perrache : « la situation devient explosive »

« Avec les vacances, la situation devient explosive pour les Roms de Perrache », prévient Michel Jouard, du conseil de quartier Perrache-Confluence. Sacs et couvertures sur les pelouses place Carnot, ces Macédoniens, Albanais, Bulgares, Serbes et Kosovars attendent là depuis plusieurs semaines. Avec la chaleur, les mauvaises conditions sanitaires et la mini épidémie de varicelle déclarée il y a dix jours, leur condition se dégrade.

Le 9 juillet dernier, une centaine de personnes occupant le squat de Perrache entre le gare et le centre d’échange avaient été évacuées par la police. Une quarantaine de Roms, accompagné d’associations et de Nathalie Perrin-Gilbert, maire du premier arrondissement, avaient alors manifesté pour demander leur relogement. N’ayant rien obtenu de la mairie, ils s’étaient tournés vers la préfecture. Celle–ci leur avaient finalement proposé de reloger toutes les familles avec enfants dans des hôtels dans les quatre ou cinq jours. Et de loger les célibataires et adolescents dans des centres d’accueil de demandeurs d’asile en dehors du Rhône à cause de la saturation de ces derniers.

Environ 50 personnes ont ainsi été relogées depuis par Forum réfugiés dans les dix premiers jours dans des hôtels. « Beaucoup d’entre eux n’étaient pas de bonne qualité », se plaint Michel Jouard.« Une famille a eu des infections provoquées par des piqures de punaises ». Une famille ayant des problèmes de santé a pu également trouver un toit aujourd’hui suite à une procédure de référé liberté, accélérant l’obligation de relogement.

Mais après la forte mobilisation des Roms et des associations, c’est désormais le calme plat. « A part Médecins du Monde, les associations sont presque toutes parties », regrette Michel Jouard. « Pour informer sur la situation des Roms, j’ai posé une affiche dimanche sur la place Carnot. Les réactions étaient très contrastées ». Le lendemain, alors que la police a enlevé le panneau, une vingtaine de femmes du quartier ont manifesté leur hostilité aux Roms.

La situation ne devrait pas s’améliorer avec l’arrivée du mois d’août « Denis Broliquier, maire du deuxième arrondissement et Gérard Collomb sont en vacances », déplore Michel Jouard. « J’ai peur que les Roms qui ne trouvent pas rapidement de logements soient expulsés. La police des frontières était en effet là le 9 juillet au moment de l’expulsion. Cela permet désormais à la Préfecture de les poursuivre ».

Photo : © Bruno Poncet

Publié le : vendredi 27 juillet 2012, par Bruno Poncet

Réagir : 

 


12 commentaires pour cet article


  • ça fait des mois que l’on dit qu’on va les expulser et ils sont toujours là il y en a marre !!!! à la feyssine ils viennent toujours se laver avec des bouteilles de lessive, ils lavent leur linge ainsi qu’eux même et polluent un peu plus le rhone chaque jour en nous provoquant et narguant une honte !!!!!!

  • Pourquoi Monsieur Jouard ne les accueille-t-il pas chez lui ?
    Son logement sera certainement de meilleure qualité que les hôtels qu’il dénigre et qui sont payés avec nos impôts. S’agissant des punaises, il est vrai qu’il ne devait pas y avoir de parasites sous la passerelle de Perrache...

  • Roms de Perrache : « la situation devient explosive » 31 juillet 2012 à17:44, par M. Dufour

    l autre soir, me suis arrété et discuté avec les quelques familles qui étaient dans l’attente d’un hébergement. Toutes me citaient un certain Michel qui a réussi à en placer une cinquantaine en dix jours et pour qui les familles placent tous leurs espoirs...Connaissez-vous ce Michel ?

  • Roms de Perrache : « la situation devient explosive » 2 août 2012 à09:46, par Michel Jouard

    Je réponds sans polémique car mon but, ainsi que des associations et simples habitants solidaire, est non seulement d’aider humainement des personnes en grande détresse et d’informer honnêtement toutes les personnes qui ne connaissent pas du tout les problèmes.

    Cette apostrophe, "pourquoi ne les loger vous pas chez vous ?" J’ai déjà rendu service à pas mal de personnes de cette manière mais je ne pouvais bien évidemment pas héberger 100 personnes d’autant plus que nous avons obtenu qu’elles le soient par la Préfecture. Ceci dit, il est anormal que certains hôtel français demeurent insalubres, pas seulement pour les réfugiés mais pour les français pauvres qui sont obligés d’y loger !

    Il faut savoir que quasiment toutes ces personnes sont des demandeurs d’asile qui ont droit, d’après la Convention de Genève et la loi française, à être accueillis, logés, nourris et entretenus pendant la durée de leur demande. Voulez vous remettre en cause le droit d’asile ? Le faible taux d’acceptation des dossiers (15 %) devrait déjà vous satisfaire...

    Que certains Roms se comportent mal, c’est tout à fait plausible. Ce n’est pas le cas de ceux que nous aidons, ici et qui ont une attitude extrêmement digne et correcte.

    Le "Michel" dont a entendu parler une personne, ce n’est pas moi mais un responsable de Forum Réfugiés, association agréée par la Préfecture pour gérer les problèmes des demandeurs d’asile dans le Rhône.

    Michel JOUARD

  • Merci pour ces informations qui nous éclairent. des familles avec enfants à la rue d’où quelles viennent, est à mes yeux une situation intolérable. J’ai lu dans la presse et entendu dire que Forum réfugiés ne parvient plus à trouverune solution à ces familles.L’Etat devrait se charger de mettre directement les familles à l’abri. En tout cas, Votre engagement vous honore Monsieur.

  • Bonjour,

    Pouvons nous les aider un peu en leur apportant par exemple, des couches pour les bébés, des vetements, ... ?

  • Je réagis en réponse à ceux qui "critiquent" et demande l’explusion de ces familles.

    Sans doute n’ont ils pas d’enfants,
    sans doute ne manquent-ils de rien,
    sans doute qu’ils ne savent pas ce que c’est de fuir un pays pour mettre à l’abris sa famille,
    sans doute ne savent-ils pas qu’elle est l’angoisee de ne pas pouvoir subvenir aux besoins primaires de ses enfants, et de les voir souffrir.

    Si ces personnes voyaient un peu plus loin que le bout de leur nez, alors le monde serait sans doute meilleur, et moins peuplé d’égoistes.

    Je souhaite à ces personnes de ne jamais se trouver dans cette situation, cela peut parfois si vite arriver...

  • IL ne faut quand même pas fuir le débat et rejeter d’un revers de mains les questions qui peuvent déranger. Un contribuable peut donner son avis sur la bonne gestion du budget de l’Etat : on lit dans la presse ( le progres/02 /08 2012) que forum Réfugiés préconise la création de 5OOO places supplémentaires en CADA ( Foyer sonacotra en réalité):Pourtant les familles de la place carnot ne peuvent pas y accéder car elles sont sous procédure prioritaire ( car elles sont ressortissantes de pays dits sûrs...en d’autre termes la macédoine n’est pas la syrie). Je crois que la convention de genève( relative aux réfugiés) ne doit pas être détournée. plutôt que la création de places supplémantaires, il faut accélérer le temps de cette procédure, lutter contre ces filières clandestines qui s’engraissent sur le dos de familles à qui on promet la lune et qui se retrouvent sous des tentes places carnot.Certaines d’ailleurs ne s’en cachent pas pour dire qu’elles font du tourisme social ( allocation temporaire, couverture médicale, aides des associations, allocation retour versée par l’Ofii...). Sortons de ce cycle pour une varie politique européenne de développement et du respect de ses minorités.

  • "sans doute ne savent-ils pas qu’elle est l’angoisse de ne pas pouvoir subvenir aux besoins primaires de ses enfants, et de les voir souffrir."
    => sans doute, mais pourquoi ces gens ont-ils et continuent-ils à avoir autant d’enfants alors qu’ils n’en ont pas les moyen ? Un simple problème d’éducation dirons-nous. A moins qu’ils voient l’enfant comme un outil (d’alloc, d’attendrissement, de main d’œuvre).

  • Au fait, qui leurs fournit les bierres et le tabac qu’ils apprécient régulièrement le soir sur les bancs de la place, Forum Réfugiés ou Médecins du Monde ? Pour s’en convaincre, il suffit de passer le matin pas trop tard, avant que les agents municipaux fassent le ménage, protègés (?) par 2-3 voitures de police (municipale elle aussi) : c’est jonché de cadavres (en verre s’il vous plait !).

  • La solidarité nécessite un financement. Utiliser principalement l’argent public (des impôts) ne résoudra pas le problème. Si l’on souhaite que ces dépenses soient utiles, il faut le faire dans la durée en ayant conscience de l’étendue du problème à gérer.

    Est-ce souhaitable de privilégier les personnes qui s’exilent en France au détriment des citoyens qui préfèrent rester dans leur pays ? En effet, ceux qui manquent d’argent sont souvent contraints de rester dans les pays "pauvres" ...

    La politique et les choix de consommateurs peuvent contribuer à faire changer les choses en moralisant le commerce et l’activité industrielle ... En respectant ces pays défavorisés, certains produits ne pourront sans doute pas être bradés mais une partie du problème sera résolue ...

  • Roms de Perrache : « la situation devient explosive » 13 septembre 2012 à12:20, par franco4269

    on fait des enfants quand on sait que demain on pourra les nourrir !! a notre epoque c’est honteux !! on vient pas dans un pays pour profitez de celui ci !!! honte aux associations !!allez les aider dans leur pays si vous avez assez de couilles !! vous les aidez avec l’argent de ceux qui bossent et qui n’arrivent presque plus a finir les fins de mois !! marre du social !! quand notre pays ira dans le gouffre c’est sur tout le monde vera ce que c’est la misere et vous remerciera !!!

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite