TCL

Nouvelle journée de grève

La hache de guerre est décidément loin d’être enterrée aux TCL. Hier, Bernard Tabary avait annoncé à la presse avoir soumis un protocole d’accord modifié aux syndicats (voir notre article d’hier). « Ce sont des avancées très fortes », avait-il déclaré, avant de préciser qu’il espérait une signature avant vendredi midi. Sans trop y croire. Dans un communiqué publié cet après-midi, les syndicats lui ont opposé une fin de non recevoir.

Sous le titre « Signer pour tuer 70 ans d’histoire ou se mobiliser pour reconquérir un nouveau statut social ? », l’intersyndicale qui comprend la CGT, UNSA, FO, CFTC et CFE-CGC dénonce « des décennies de lutte pour des conditions de travail et de vie équilibrées [...], karcherisées par le groupe Keolis » et « l’illusion de négociations » créée, selon elle, par la direction, tout en accusant cette dernière de « communication démagogique ». « La confiance n’existe plus », nous a déclaré un délégué syndical. Ambiance.

Seule la CFDT n’a pas signé le communiqué. Engagée dans des négociations bilatérales avec la direction, la centrale ne fait plus partie de l’intersyndicale depuis juin, tout en continuant à soutenir le mouvement. Alors que ses délégués étaient encore en train de décortiquer le projet d’accord, Jean Gros, son secrétaire général, ne cachait pas sa déception. Il avait demandé à la direction de Keolis de reporter la date limite de signature à mardi prochain, pour pouvoir consulter les employés. « On estime que ce n’est pas à trois ou quatre personnes de décider à la place de 4000 salariés », nous a-t-il dit. La demande est restée sans réponse. Alors que le syndicat n’avait pas encore arrêté sa décision définitive, Jean Gros indiquait qu’il ne signerait sans doute pas non plus. Si l’approbation de la CFDT aurait constitué une petite victoire pour la direction, elle n’aurait toutefois pas été suffisante. Pour valider un accord d’entreprise, les syndicats signataires doivent représenter au moins 30% des salariés, alors que la CFDT ne pèse que 16%.

Une nouvelle journée de grève aura lieu ce vendredi. Le mouvement affectera surtout les bus, qui devraient rouler à 70%. Voici les prévisions détaillées :

Métro

- Ligne A : 88% de trafic - Une rame toutes les 3 à 9 minutes.
- Ligne B : 91% de trafic - Une rame toutes les 3 à 10 minutes.
- Ligne C : Service normal.
- Ligne D : Service normal, car automatique.

Tram

- T1 : 89% de trafic - Une rame toutes les 7 à 15 minutes.
- T2 : 92% de trafic - Une rame toutes les 7 à 15 minutes.
- T3 : 98% de trafic - Une rame toutes les 7 à 15 minutes.
- T4 : 100% de trafic - Une rame toutes les 7 à 15 minutes.

Funiculaire

- Saint Just : Service normal.
- Fourvière : Service normal.

Bus

- Lignes assurant un service normal : C1, C3, 6, 10, 11, 12, 13, 15, 18, 23, 24, 25, 26, 28, 33, 34, 50, 52, 53, 58, 61, 70, 75, 77, 79, 84, 86, 88, 95, 97, 99, 101,103, 105, 125, 161, 164, 171, 184, 185, 189, 198, 211, 213, 214, 215, 296, N2, N4, N12, N76, N78, T66, Pleine Lune 1, 2 et 3, 100 "Direct Eurexpo", ZI1, ZI3, navette biennale d’Art contemporain.
- Lignes assurant un service partiel : 3, 4, 7, 8, 14, 16, 17, 20, 21, 22, 27, 29, 30, 31, 32, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 46, 47, 49, 54, 55, 56, 59, E59, 60, 62, 63, 64, 67, 68, 72, 73, 74, 76, 81, 85, 87, 89, 93, 94, 98, ZI2
- Lignes n’assurant aucun service : les autres.
- Toutes les lignes scolaires "Junior Direct" circulent normalement.

Plus d’infos : http://www.tcl.fr/InfoGreve-091023.htm

Publié le : jeudi 22 octobre 2009, par Michael Augustin