publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > 220 jeunes délégués ont planché sur l’avenir de l’Europe
Partager : 
Imprimer

Parlement européens des jeunes

220 jeunes délégués ont planché sur l’avenir de l’Europe

Ils étaient sur leur 31 ce vendredi et samedi dans le tout nouvel Hôtel de région à la Confluence : les 220 délégués rassemblés pour la 67ème session du Parlement européen des jeunes. Après Athènes et avant Zagreb, c’est la capitale des Gones qui a accueilli ces jeunes venus de 34 pays d’Europe, de la France à la Biélorussie, en passant par la Hongrie, la Grèce et la Turquie.

Costume sombre et cravate, robe courte et talons aiguilles : une ambiance de Bal des débutantes régnait en cette fin de semaine dans les couloirs du siège de la Région. L’heure était toutefois aux sujets sérieux : énergie, constitution, développement régional ou encore libertés privées. 220 jeunes, entre 16 et 21 ans, s’étaient donnés rendez-vous en Rhône-Alpes pour débattre de l’avenir du continent.

Arrivés à Villard-de-Lans le 14 juillet dernier pour faire connaissance, les 220 délégués s’étaient ensuite réunis pendant 3 jours à l’IEP Grenoble. Répartis en commissions, comme leurs illustres aînés, ils devaient réfléchir 3 jours durant à l’un des enjeux actuels de la construction européenne, avant de venir défendre les conclusions de leurs commissions au sein de l’hémicycle de l’Hôtel de région.

En plus des rencontres avec quelques personnalités politiques, telles le commissaire européen Michel Barnier et la secrétaire d’État à la jeunesse Jeannette Bougrab, le programme était ponctué de manifestations culturelles : fiesta à Villard-de-Lans, concert à Saint Martin d’Hères et soirée de clôture à la Plateforme à Lyon.

Au rayon des résolutions, rien de bien révolutionnaire : l’application d’une TVA réduite aux produits culturels pour stimuler le secteur, la création d’un impôt européen direct pour rendre la Commission plus indépendante des pays membres, quand il ne s’agissait pas de contenter tout le monde en prônant à la fois le développement des énergies vertes et du nucléaire. « Lors de précédentes sessions, les délégués avaient proposé de créer de nouvelles agences européennes. Mais on s’est rendu compte que cela ne sert à rien et qu’il n’y plus d’argent pour ça », justifie Panaghiotis Kalaidhopoulos, un jeune délégué grec de 18 ans.

L’intérêt de la manifestation était alors plutôt à chercher dans l’enrichissement personnel. « On apprend à débattre et à négocier », note Yuliya Miadzvetskaya (21 ans), venue de Biélorussie. D’autant plus que la plupart des discussions se font en anglais. « Nous étudions des sujets auxquels nous ne sommes pas confrontés tous les jours », souligne cette étudiante en droit communautaire, inscrite à la commission sur le développement régional.

Le président de région était lui aussi satisfait : « Les jeunes apportent du sang neuf. Puis, ils sont plus disciplinés que les conseillers régionaux », s’est félicité Jean-Jack Queyranne, avant de clore son intervention par la phrase d’un « ancien président », François Mitterand en l’occurrence : « Si la jeunesse n’a pas toujours raison, la société qui la méconnaît et qui la frappe a toujours tort. » La manifestation a coûté 60 000 euros à la Région.

Toutes les photos sont sur www.flickr.com

Photo : © Michael Augustin

Publié le : samedi 23 juillet 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite