publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Culture > A la découverte des mystères du Grenier d’abondance
Partager : 
Imprimer

Journées européennes du patrimoine

A la découverte des mystères du Grenier d’abondance

Pour la 30ème édition des Journées du patrimoine, la DRAC Rhône-Alpes (Direction régionale des affaires culturelles) mise sur les nouvelles technologies pour attirer les visiteurs. L’organisme invite les flâneurs à une « balade augmentée » dans les couloirs du Grenier d’abondance. Entre réalité et imaginaire, tablette tactile et couloirs habités, la bâtisse révèle bien des mystères.

« Tous les ans pour les Journées européennes du patrimoine, on se demande comment élargir les publics. La visite augmentée du Grenier d’abondance n’est pas un gadget. C’est une juste jonction entre la création et le patrimoine », explique Jean-François Marguerin, directeur de la DRAC Rhône-Alpes. Cette bâtisse du début du XVIIIe siècle, qui abrite les locaux de la DRAC, a été érigée à la lisière des remparts de la Croix-Rousse, coté Saône.

Réalisé par l’artiste Diego Ortiz, le dispositif avait déjà été expérimenté à Marseille. « L’idée est de transformer le monument en quelques choses d’un peu mystérieux. […] L’expérience permet de percevoir la présence de personnes qui ne sont pas là et d’entendre ce qui a pu se passer dans les lieux. Le résultat dépend du niveau d’implication de chacun à vouloir croire l’enregistrement », précise le concepteur d’origine colombienne. « On ne raconte pas une histoire dans un lieu mais on invite les gens à jouer avec le lieu dans un aller-retour entre la vidéo et le réel. »

Répondant au nom quelque peu sibyllin de Discrepances, le dispositif n’est pas réservé au public branché sur les nouvelles technologies. Titillant la curiosité, la visite invite à un voyage dans le temps. Équipé d’un casque et d’une tablette tactile, le visiteur démarre son parcours au pied de l’escalier en pierre du Grenier d’abondance. Une mystérieuse jeune femme évoque les soldats qui jadis transportaient des sacs de blé de cet ancien grenier à grain. Puis elle convie les visiteurs dans les étages vers des couloirs inconnus de la DRAC.

Inspiré par l’artiste canadienne Janet Cardiff, Diego Ortiz questionne le rapport à la réalité. « Je cherche à créer des expériences avec les nouvelles technologies, à éclater le rapport au cinéma, à notre environnement et à la mobilité. Ici ce qui est important c’est le son qui vient de l’hors-champ. On est réellement immergé dans l’histoire racontée ». Le son circule en effet à 360° comme dans la réalité. Cette bande sonore minimaliste signée Antoine Gonot, accentue l’étrangeté de la visite. Le parcours relève ainsi plus de l’expérience sensorielle que d’une réelle visite guidée. Sur une quinzaine de minutes de balade, la majeure partie est consacrée à l’imaginaire. Pour le visiteur qui voudrait en apprendre sur l’histoire du Grenier d’abondance, il faudra voir ailleurs. Pour s’étonner et s’émouvoir, c’est ici.

Coordonné par l’association lyonnaise AADN (Association pour le développement des arts et cultures numériques), le projet a été réalisé cet été avec un budget de 10 000 euros. L’équipe a été accueillie en résidence pendant sept jours dans les murs de la DRAC. Certaines séquences ont été tournées avec la complicité des salariés de l’institution et des danseurs du Conservatoire national supérieur musique et danse (CNSDM).

Info : Grenier d’abondance, 6 quai Saint Vincent, Lyon 1er. Horaires : samedi et dimanche, de 10h à 18h

Photo : AADN

Publié le : vendredi 13 septembre 2013, par Aurélie Marois

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Exposition

Lumière sur Yoko Ono

Le musée d'art contemporain (macLyon) de Lyon accueille très prochainement l'une des expositions les plus (...)
La suite
Art contemporain

Découverte et redécouverte à l'IAC

« Collection 15' » et « Demain dans la bataille pense à moi » sont présentés simultanément dans les 12 espaces de (...)
La suite
Musée des Confluences

Une exposition crée le lien entre arts plastiques et machines

Plus de 170 pièces, du XVIIIe siècle à nos jours, issues de 44 musées en Europe sont ici réunies pour la première fois (...)
La suite
Une mise en scène à faire fuir les jeunes

Faust à l'Opéra de Lyon : « Madame, on préfère le théâtre »

Florence Leray, journaliste mais également enseignante en philosophie a emmené ses élèves à l'Opéra. Le résultat de (...)
La suite
Clôture du Festival Lumière

Martin Scorsese : « Il faut se battre pour le cinéma ! »

Le festival Lumière s'est conclu dimanche sur un dernier hommage au lauréat, Martin Scorsese. De nombreuses (...)
La suite
Martin Scorsese récompensé

Prix Lumière 2015 : le sacre d'un passionné

« Tu as inventé les journées de 36 heures et les heures de 90 minutes. » C'est ainsi que Bertrand Tavernier a (...)
La suite
Festival Lumière

Une 7ème édition pour rendre hommage au 7ème art

Avec 328 séances, 68 lieux de projection et Martin Scorsese pour le Prix Lumière, la 7ème édition du festival (...)
La suite