publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > De longues heures d’attente pour un récépissé
Partager : 
Imprimer

Préfecture du Rhône

De longues heures d’attente pour un récépissé

Renouveler une carte de séjour à la préfecture du Rhône relève du parcours du combattant pour les résidents étrangers. Des heures d’attente, à l’intérieur mais aussi à l’extérieur des locaux du quai Sarrail, et ceci quelque soit la saison et la météo. Une organisation ultra-rigide, une attitude plus que pointilleuse des agents. Les demandeurs passent de longues heures avant d’avoir leurs papiers. Dans le meilleur des cas, car une seule photocopie manquante renvoie à la case départ. Pourquoi une telle organisation ? Enquête.

7h. Le ciel est gris, une fine pluie tombe sur Lyon. 75 personnes attendent déjà sur le trottoir devant l’annexe de la Préfecture, quai du Général Sarrail (Lyon 6ème). 2 heures plus tard, à l’ouverture du service ils sont plus de 200. Jeudi est un jour calme. Les lundis et vendredis, l’affluence est encore plus forte, plus de 300 personnes.

En tête de la file d’attente, il y a Guy, arrivé à 4h45, soit plus de 4 heures avant l’ouverture du service. « J’aime bien être le premier », affirme ce Malgache. C’est le prix à payer pour que son dossier soit traité rapidement. Il estime en avoir pour quelques minutes, une fois l’accueil ouvert. « Pour moi, c’est normal », affirme-t-il avec le sourire. Il est bien le seul.

Les autres hésitent entre indignation et résignation. « Avec toute l’informatique qu’il y a, être obligé de faire la queue comme ça, c’est grave », se désole Khemsi, un Algérien né en France, venu avec sa femme. « C’est fait pour décourager les gens », pense un Comorien, qui n’a pas voulu donner son nom.

Pour Zina, la journée a commencé à 5h30. Obligée de dormir chez sa belle-soeur à Francheville, à qui elle laissera sa fille de 2 ans, cette Algérienne avait un peu de route à faire pour se rendre à Lyon. Puis, « j’ai pris le temps de prendre un petit déjeuner », précise-t-elle. Car une fois dans la file d’attente, impossible d’en sortir, sous peine de perdre sa place.

Il y a bien à l’intérieur un distributeur de friandises, rempli à raz-bord de barres de Mars et de canettes de Coca à 1 euro. Sauf qu’une pancarte « EN PANNE » en interdit l’utilisation. C’est pareil pour le distributeur de café, les 2 photocopieuses et les photomatons. Tous en parfait état mais condamnés. « C’est fait exprès », explique un policier. En effet, depuis le 7 janvier, seuls les dossiers parfaitement complets sont acceptés. « S’il vous manque un seul document, vous devrez vous représenter ultérieurement », prévient une pancarte. C’est à dire revenir un autre jour et refaire plusieurs heures de queue. Pour Zina, c’est la troisième tentative. « La première fois, j’avais juste oublié l’acte de naissance de ma fille dans la voiture, garée à quelques mètres de là. » « Aucune exception ne sera possible », prévient la pancarte. Et Zina repassera.

« Je ne viendrai pas une quatrième fois, je préfèrerais rester clandestinement », soupire-t-elle. La dernière fois, elle s’est faite refouler pour être arrivée trop tard. Car à 9h20, les policiers ferment les portes. Du coup, cette fois-ci, elle n’a pas pris de risque et fait la queue depuis 7h du matin. 2 heures à l’extérieur sous le crachin lyonnais qui tombe par alternance.

« Si votre dossier est complet, il sera traité dans la journée », la rassure un agent d’accueil. Sur les 6 guichets seuls 4 sont ouverts. Zina est en vacances. Fabrice non. Ce Gabonais a dû poser une journée sans solde pour pouvoir venir. Ce jour-là, il ne travaillera pas plus pour gagner plus. « Il y a 10 ans, ce n’était pas comme ça », se souvient Zina. « Avant, on prenait un ticket, puis on pouvait faire un tour, boire un café. S’il manquait des pièces, on allait les chercher. »

Depuis janvier, cela n’existe plus. Aucune souplesse non plus quant aux documents demandés. Pour prouver son domicile, il faut une facture de téléphone fixe, d’électricité ou de gaz, rien d’autre. « Toutes nos factures sont au nom de mon ami », raconte Zina. Ainsi, l’autre fois, elle avait apporté l’acte notarié de l’appartement qu’ils ont acheté ensemble, et sur lequel figurent les 2 noms. Refusé. « J’ai été obligée d’ouvrir une ligne fixe exprès. »

A 10h17, elle passe le premier barrage. Cette fois-ci est la bonne, son dossier est jugé complet, elle obtient le fameux ticket qui permet d’espérer de repartir avec un récépissé. Elle a le numéro 133. Cette deuxième phase d’attente est plus cool. Pour la première fois depuis plus de 3 heures, Zina peut s’assoir, ou sortir fumer.

Si cette jeune Algérienne a pu laisser sa fille chez sa belle-sœur, d’autres ont dû venir avec leurs enfants. Dans la salle d’attente, les plus grands courent dans les travées, les plus petits restent attachés dans leurs poussettes. Certains pleurent.

Zina, elle, envisage de se faire naturaliser. Ses parents sont nés en Algérie française, elle vit en France depuis l’âge de 2 ans et sa fille est Française de par son père. Elle remplit ainsi toutes les conditions. Avant, elle n’y avait jamais pensé. Depuis qu’elle se démène pour faire renouveler sa carte de séjour, elle a changé d’avis. « Les gens prennent la nationalité française, juste pour être traité différemment », explique un voisin.

Pourquoi une telle gestion ?

« Avant c’était pire », admet la préfecture en guise d’explication. « Les usagers venaient sur convocation, mais après ils devaient attendre jusqu’à 6 mois avant de recevoir leurs papiers. C’était long. Aujourd’hui c’est beaucoup plus rapide. Si le dossier est complet, ils repartent dans la journée avec leur récépissé. » Consciente que l’argument est léger, la porte-parole ajoute : « on sera plus performant dans les années à venir. »

Pourtant, il suffit de regarder du côté de Grenoble. A la préfecture de l’Isère, les demandeurs se présentent simplement aux horaires d’ouverture, soit du lundi au vendredi, de 9h à 15h30, prennent un ticket et attendent leur tour. Cela peut être aussi simple que ça.

Photos : © lyon-info.fr

Publié le : samedi 24 juillet 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (4 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



4 commentaires pour cet article


  • De longues heures d’attente pour un récépissé 24 juillet 2010 à22:18, par M. vive la France qui avance

    Je suis français ; j’ai épousé une femme d’origine pays de l’Est, installée à Paris depuis 4 ans, étudiante et qui donc, entre autres devait faire reconduire son titre de séjour tous les ans ; à Paris, malgré les très fatigantes files d’attente, elle repartait avec son titre de séjour définitf ; à Lyon, dans ces locaux frisant l’insalubrité, qui pourrait faire croire que le centre de rétention de st Expuéry est un Sofitel, dans notre République, une et indivisible, on repart, après le rallye très bien décrit ci-dessus avec un ... récepissé car "c’est Paris qui fait les cartes". Et l’échéance de la carte est tout le temps périmée après sa réception ; pardon après avoir été la chercher, car la Poste ne semble pas exister pour Alliot Marie ; la chercher, c’est retourner dans cette caverne qui pue qui est très vieille etc...Donc, il faut tout resubir, les heures d’attente et parfois la mauvaise humeur des agents. Ma femme a trouvé un job, son employeur ayant retourné dans tous les sens le récépissé ; ma femme pouvait à ce moment-là prétendre à une carte de séjour de dix ans : et on repart pour l’avalanche de papiers réclamés (toujours les mêmes, mais que font-ils des autres ?), pour des rdv à 6/8 mois ; pour avoir la fameuse carte 7/9 mois après la remise du dossier complet ; d’une durée réduite des 7/9 mois comme si ma femme l’avait détenue dès la demande originelle ; quelle honte, voire xénophobie quand les dossiers ne sont pas traités de la même façon à Paris et à Lyon ; dans des locaux insalubres avec 20 guichets dont 2 ou 3 sont occupés !!! J’ai écrit en tant que citoyen français et sous une forme factuelle, sans acrimonie, aux ministères concernés ; j’ai renvoyé les photocopies en AR des mêmes courriers en me disant que les originaux avaient du s’ égarer ; seul un seul accusé de réception m’est revenu sur 3. Ah ah ! les âmes sensibles. Ce qui est clair, c’est que ma femme, écoeurée, n’est pas prête de demander la nationalité française ; ayant appris de surcroît la suppression d’un service au tribunal d’instance pour les demandes de naturalisation fin 2009 et dont les dossiers ont été transmis à ... la Préfecture ; pas les agents, bien sùr : ils ne relèvent pas du même ministère... Pathétique, affligeant ; obligés de fermer sa gueule sinon, c’est la ritournelle : "retourne dans ton pays..." pas belle la vie...
    "M. vive la France qui avance".

  • De longues heures d’attente pour un récépissé 10 mai 2011 à14:38, par Romain

    J’ajoute pas souvent des sites dans mes favorie mais le votre vos vraiment le coup !

    Fleurs, roses pour toutes les Livraison de fleur Billet avion pas cher Webmaster affiliation Guide de voyage nouveau - La livraison habituellement 4 livraison fleurs ou 5 jours ouvrables - D’Aphrohead de Commande de fleur en ligne et votre fleuriste express assure

  • De longues heures d’attente pour un récépissé 9 juin 2011 à11:41, par barbatruc

    Bonjour,

    j’ai accompagné ma femme (présence du conjoint obligatoire les premières années de mariage) la semaine derniere pour le renouvellement de sa carte de séjour. Les conditions se sont dégradé et cela vaudrait un autre article.

    Deux points :

    - En effet désormais la préfecture ne distribue que 120 ou 130 tickets par jour (source http://www.leprogres.fr/rhone/2011/04/03/l-interminable-attente-des-etrangers-a-la-prefecture-du-rhone)
    ce qui a pour conséquence que venir a 7h du matin ne suffit plus. Il faut désormais arriver a 6h maximum et parfois en arrivant a 5h on se retrouve sans ticket quand les protes ouvres a 9h. La préfecture explique cela par le fait que le nombre de tickets proportionnel au nombre de d’employé pressent ce jour. C’est comme jouer au loto avec le calendrier.

    - Cette difficulté croissante pour avoir un ticket a fortement développer une pratique déjà existante : certaines personnes viennent plus tôt pour être au début de la queue et laisse passer beaucoup de personne 1h avant l’ouverture. Ces gents ne sont pourtant pas de la même famille, ne font pas de démarche commune, c’est un business et c’est bien organisé. Je me demande combien ce "service" coute...

    Petite réflexion pour finir : On se demande parfois pourquoi les étranger on une dent contre la France... a voir comment on les traites on comprend l’image de la France qu’il reçoive. j’ai honte d’être français.

  • Super joli ton site, où as tu trouvé ton template ? l’as tu créé ? merci

    kéfir de lait acheter

    kefir yalacta|kefir kefir de fruit wikipedia

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite