publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Eric Lafond discute avec tout le monde mais veut aller au bout
Partager : 
Imprimer

Municipales 2014

Eric Lafond discute avec tout le monde mais veut aller au bout

Exclu du Modem, Eric Lafond s’apprête à vivre sa troisième campagne municipale. Comme les deux autres, elle s’annonce « low-cost » mais se veut « originale », selon les termes de la tête de liste.

Après avoir participé en 2001 à la liste Civisme à Lyon (5% des voix), et porté les couleurs du Modem en 2008 (6%), Eric Lafond se présente cette année sous la bannière des Modérés. Des municipales de 2008, il a gardé le fond orange et le slogan « Lyon est une chance », désormais doublé de « Lyon pour tous, tous pour Lyon ».

Comme les autres fois, le candidat s’apprête à mener campagne sans gros budget. Il espère récolter 100 000 euros dont il n’a toutefois, pour l’instant, que les 28 000 premiers. « Nous n’allons pas mettre des tracts dans toutes les boites à lettres », prévient d’ores et déjà ce conseiller municipal (Lyon 3ème) de 41 ans. Pour combler cet handicap, Eric Lafond annonce des « actions originales », sans toutefois apporter plus de précision pour l’instant.

« Notre force est le contenu », clame Eric Lafond, qui affirme pouvoir compter sur une équipe de 80 personnes. Parmi la trentaine de propositions élaborées jusqu’à présent, deux mesures phares émergent. En matière de transport, le candidat avance l’idée d’un aérotram, un téléphérique qui doit relier la Cité internationale à Perrache, en passant par la Croix-Rousse et Fourvière, pour un coût de 65 millions d’euros, selon lui. Puis, il souhaite maintenir la semaine de quatre jours dans les écoles maternelles et élémentaires, pour pouvoir laisser le mercredi libre aux activités associatives. « Le rythme de quatre jours a fait ses preuves à Lyon », estime la tête de liste qui chiffre cette mesure à 7,5 millions d’euros.

Si le principe d’une liste autonome au premier tour semble acquis, après des discussions avec « tous les acteurs à l’exception du Front de gauche et du FN », la présentation des têtes de liste se fait attendre. Elles ne devraient pas être connues avant janvier, les discussions seraient encore en cours pour trouver des candidats.

Chose curieuse, Eric Lafond, connu pour sa sensibilité de centre-gauche, n’exclut pas de discuter avec Michel Havard à l’entre-deux-tours. « Priorité au projet », déclare, bravache, le candidat, qui n’a réussi à fusionner avec personne lors des deux derniers scrutins. « Il nous faut le plus de crédit démocratique possible », reconnait le candidat, qui aimerait bien tutoyer cette fois-ci les 10%.

Photo : © Michael Augustin

Publié le : samedi 30 novembre 2013, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite
Rassemblement, films, conférences

Quinze jours contre la guerre

A l'occasion de la Journée internationale de la paix, le Mouvement de la paix appelle à un rassemblement à (...)
La suite
Pour mieux respecter l'enfant

Rythmes scolaires : la maire du 1er veut sa propre réforme

Alors que les conseils d'école lyonnais sont partagés sur la réforme proposée par Gérard Collomb, la mairesse du 1er (...)
La suite
Élection du président de l'agglomération

Comment François-Noël Buffet veut gagner le Grand Lyon

« Si on dit que le président du Grand Lyon est toujours le maire de Lyon, on n'a pas besoin d'élection », (...)
La suite