publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Culture > Golgota : un spectacle narcissique et morbide
Partager : 
Imprimer

Maison de la danse

Golgota : un spectacle narcissique et morbide

Il est certain qu’avec un tel nom – Golgota est le mont près de Jérusalem sur lequel le Christ a été crucifié – le dernier spectacle de Bartabas, donné à Lyon à la Maison de la danse, n’affichait pas en soi joie et bonne humeur.

De fait, tout dans ce spectacle confirme la morbidité du titre : l’obscurité, les capuches noires, les flagellations, les croix, et jusqu’à la maigreur des corps des deux artistes, Bartabas et Andrès Marin.

Certes, l’ambiance de l’Espagne inquisitoriale du 16ème siècle est ainsi particulièrement bien retranscrite, ne serait-ce que par le choix des compositions musicales de Tomas Luis de Victoria. A noter à ce titre la merveilleuse voix du contre-ténor Christophe Baska et la virtuosité du luthier Marc Wolff.

Certes, Bartabas maîtrise à la perfection ses chevaux : à noter une très belle scène dansée à cheval, aux pattes ornées de clochettes. Certes, Andrés Marin, star du flamenco, danse merveilleusement bien et a un grand sens du jeu d’acteur.

Mais le spectacle est très lent à démarrer. Si tant est qu’il démarre d’ailleurs... Que le grand Bartabas soit hanté par des thèmes comme la vieillesse et la mort est tout à fait compréhensible, mais le message passe mal auprès du public. Trop de narcissisme. Visiblement Bartabas, dont la réputation n’est plus à faire, se fait plaisir. Mais c’est au détriment du public, qui n’a pas été unanime dans ses applaudissements vendredi 27 juin à Lyon. Si bien que le spectacle a pris fin sans rappel.

Photo : © Maison de la danse

Publié le : samedi 28 juin 2014, par Florence Leray

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Exposition

Lumière sur Yoko Ono

Le musée d'art contemporain (macLyon) de Lyon accueille très prochainement l'une des expositions les plus (...)
La suite
Art contemporain

Découverte et redécouverte à l'IAC

« Collection 15' » et « Demain dans la bataille pense à moi » sont présentés simultanément dans les 12 espaces de (...)
La suite
Musée des Confluences

Une exposition crée le lien entre arts plastiques et machines

Plus de 170 pièces, du XVIIIe siècle à nos jours, issues de 44 musées en Europe sont ici réunies pour la première fois (...)
La suite
Une mise en scène à faire fuir les jeunes

Faust à l'Opéra de Lyon : « Madame, on préfère le théâtre »

Florence Leray, journaliste mais également enseignante en philosophie a emmené ses élèves à l'Opéra. Le résultat de (...)
La suite
Clôture du Festival Lumière

Martin Scorsese : « Il faut se battre pour le cinéma ! »

Le festival Lumière s'est conclu dimanche sur un dernier hommage au lauréat, Martin Scorsese. De nombreuses (...)
La suite
Martin Scorsese récompensé

Prix Lumière 2015 : le sacre d'un passionné

« Tu as inventé les journées de 36 heures et les heures de 90 minutes. » C'est ainsi que Bertrand Tavernier a (...)
La suite
Festival Lumière

Une 7ème édition pour rendre hommage au 7ème art

Avec 328 séances, 68 lieux de projection et Martin Scorsese pour le Prix Lumière, la 7ème édition du festival (...)
La suite