publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Kurdes : une grève de la faim pour soutenir les prisonniers
Partager : 
Imprimer

10 000 dans les geôles turques

Kurdes : une grève de la faim pour soutenir les prisonniers

Ils ont planté une tente bleue place Bellecour, pour donner de la visibilité à leur mouvement. 14 Kurdes observent pendant 3 jours un jeûne symbolique en soutien à ceux qu’ils appellent des prisonniers politiques.

Le 12 septembre dernier, 63 détenus kurdes, emprisonnés en Turquie, ont entamé une grève de la faim illimitée. Alors que certains grévistes sont d’ores et déjà dans un état critique, plusieurs centaines d’autres les ont rejoints rapidement. Puis, début novembre, tous les prisonniers kurdes, à l’exception des enfants, personnes âgées et malades, soit quelque 10 000 personnes auraient cessé de s’alimenter. Le plus vaste mouvement de protestation depuis le début de la lutte armée en 1984.

Parmi les grévistes figurent des responsables du Parti kurde de la paix et de la démocratie (BDP), qui détient 29 sièges sur les 550 que compte le parlement, des députés et élus locaux, à l’instar des maires de Diyarbakir (sud-est) et Van (est).

Depuis, les manifestations de soutien se multiplient en France et en Europe. Près de 10 000 Kurdes ont défilé le 2 novembre à Bruxelles, appelant les institutions européennes à intervenir auprès de la Turquie. Des grèves de la faim ont eu lieu à Bordeaux, Marseille, Paris, Vannes, Rennes, Nantes ou encore Strasbourg, où les grévistes ont reçu le soutien de plusieurs eurodéputés.

« Le silence de l’Union européenne est pesant sur la question kurde », jugeait alors l’élue du Front de gauche, Marie-Christine Vergiat. « Il est essentiel de rompre le mur du silence afin d’attirer l’attention de l’opinion publique sur le martyr du peuple kurde et d’obliger le gouvernement turc à ouvrir un dialogue politique avec ses représentants plutôt que de les jeter en prison ».

Les revendications sont partout les mêmes : l’utilisation de la langue kurde dans l’éducation et la justice, ainsi que la libération du leader kurde Abdullah Öcalan, considéré par Ankara comme un terroriste. Condamné à la prison à vie, il est détenu à l’isolement depuis 1999 sur l’île d’Imrali.

« Nous réclamons également un traitement humain pour les prisonniers en grève de la faim en Turquie », ajoute Amed, l’un des grévistes lyonnais. « Nous sommes ici pour leur montrer qu’on est avec eux. » D’autres actions seraient d’ores et déjà en préparation. « On ne va pas en rester là », prévient Amed.

Photo : © Michael Augustin

Publié le : lundi 12 novembre 2012, par Michael Augustin

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


  • Kurdes : une grève de la faim pour soutenir les prisonniers 13 novembre 2012 à06:46, par Rebellyon

    pour le texte complet de l’appel à cette grève de la faim, et quelques photos du rassemblement, lire :

    depuis le 12 sep­tem­bre 2012, plu­sieurs cen­tai­nes de pri­son­niers poli­ti­ques kurdes ont entamé une grève de la faim. Actuellement, ils sont 10 000 dont 683 prêts à conti­nuer jusqu’à la mort. En plus d’une grande partie de la popu­la­tion, les gré­vis­tes sont sou­te­nus par de nom­breux partis, asso­cia­tions et repré­sen­tants de la société civile turque (mili­tants du MLKP en grève de la faim depuis 30 jours, étudiants des deux plus gran­des uni­ver­si­tés de Turquie, …) Cette grève dure depuis 58 jours et face à l’urgence de la situa­tion, de nom­breux mou­ve­ments de soli­da­rité se sont déclen­chés dans le monde entier

    http://rebellyon.info/Greve-de-la-faim-a-lyon-en-soutien.html

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite