publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Culture > L’Original Festival à l’heure de la consécration
Partager : 
Imprimer

Hip Hop

L’Original Festival à l’heure de la consécration

« C’est bien d’entendre dire que les cultures urbaines ne sont plus émergentes. Cela fait quand même 20 ans que le Hip Hop existe en France. » Jean-Marc Mougeot est aux anges. Pour sa 8eme édition, l’Original Festival qu’il a créé voit les choses en grand. Durant dix jours, concerts, démonstrations de danse et de sport, mais aussi expositions de graffitis seront au programme, tous les jours mais aussi les nuits avec des nocturnes jusqu’à 5h du matin.

Pour l’adjointe au maire Najat Vallaud-Belkacem, cette édition 2011 sera celle de la consécration pour le festival. Le programme est en effet extrêmement chargé et complet. Sur une vingtaine de lieux dans Lyon, ce seront pas moins de 300 artistes qui viendront représenter toutes les disciplines de la culture Hip Hop. La danse chorégraphiée notamment sera à l’honneur avec une soirée en présence des champions du monde de Hip Hop 2009, le R.A.F. Crew. Ils présenteront leur spectacle créé en 2010 à Chaillot, "R.A.F. City’Z".

Au niveau musical également, le festival élargie ses horizons au reggae avec le Guadeloupéen Amiral T ainsi qu’à la soul avec l’Américain Bilal et le Français Ben L’Oncle Soul. Le rap n’est pas oublié pour autant avec des têtes d’affiche comme Akhenaton (du groupe I Am) et Gza (du Wu Tang). Plus polémique, la venue du groupe français Sexion d’Assaut est défendue bec et ongles par Jean-Marc Mougeot. Le groupe qui est accusé d’homophobie, jouera le dimanche au Double-mixte à Villeurbanne. « Je ne suis pas homophobe, le festival ne fera pas l’apologie de l’homophobie », relativise Jean-Marc Mougeot. « A un moment donné, le groupe s’est excusé, a pris conscience de la portée de ses propos. Alors soit on les punit à vie, soit on leur pardonne. » Il s’est déclaré prêt à rencontrer les associations gay pour dissiper tout malentendu.

Des propos appuyés par le parrain du festival, le graffeur Mode 2, figure historique du Hip Hop. Celui-ci a toutefois appelé les rappeurs à prendre leurs responsabilités envers leur jeune public quant au contenu de leurs textes. Un message serein, à mille lieues des clichés véhiculés sur le rap.

Infos : www.loriginal-festival.com

Photo : © Eve Renaudin

Publié le : mardi 15 février 2011, par Eve Renaudin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Exposition

Lumière sur Yoko Ono

Le musée d'art contemporain (macLyon) de Lyon accueille très prochainement l'une des expositions les plus (...)
La suite
Art contemporain

Découverte et redécouverte à l'IAC

« Collection 15' » et « Demain dans la bataille pense à moi » sont présentés simultanément dans les 12 espaces de (...)
La suite
Musée des Confluences

Une exposition crée le lien entre arts plastiques et machines

Plus de 170 pièces, du XVIIIe siècle à nos jours, issues de 44 musées en Europe sont ici réunies pour la première fois (...)
La suite
Une mise en scène à faire fuir les jeunes

Faust à l'Opéra de Lyon : « Madame, on préfère le théâtre »

Florence Leray, journaliste mais également enseignante en philosophie a emmené ses élèves à l'Opéra. Le résultat de (...)
La suite
Clôture du Festival Lumière

Martin Scorsese : « Il faut se battre pour le cinéma ! »

Le festival Lumière s'est conclu dimanche sur un dernier hommage au lauréat, Martin Scorsese. De nombreuses (...)
La suite
Martin Scorsese récompensé

Prix Lumière 2015 : le sacre d'un passionné

« Tu as inventé les journées de 36 heures et les heures de 90 minutes. » C'est ainsi que Bertrand Tavernier a (...)
La suite
Festival Lumière

Une 7ème édition pour rendre hommage au 7ème art

Avec 328 séances, 68 lieux de projection et Martin Scorsese pour le Prix Lumière, la 7ème édition du festival (...)
La suite