publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > La préfecture veut économiser 21% d’énergie
Partager : 
Imprimer

Rénovation du patrimoine immobilier

La préfecture veut économiser 21% d’énergie

Ce n’est pas grand chose, mais c’est un début. L’État a décidé d’améliorer les performances énergétiques de quatre de ses bâtiments rhonalpins. Avec pour objectif une diminution de 21% de leur consommation d’énergie et émissions de gaz à effet de serre.

Le commissariat d’Oullins, le siège de la direction du travail (Villeurbanne), le palais de justice de Villefranche-sur-Saône et la cité administrative d’Annecy devront se serrer la ceinture sur le plan énergétique. Attention ! il ne s’agit pas de rénovation lourde. Pas de pose de double vitrage, ni d’isolation des murs. Les opérations se concentreront sur le chauffage, l’éclairage et la ventilation.

Depuis le Grenelle de l’environnement, l’État se doit d’être exemplaire en matière de consommation d’énergie. Or, « pour montrer l’exemple, on n’a pas vraiment les moyens en ce moment », tempère le préfet du Rhône, Jean-François Carenco. L’État a donc recours à un partenariat public-privé, rebaptisé pour l’occasion contrat de performance énergétique (CPE).

Choisie au terme d’un appel d’offres, Cofely, filiale de GDF Suez finance ainsi les installations : nouvelles chaudières, éclairage basse consommation, ventilation intelligente etc. 350 000 euros de travaux sont programmés. L’entreprise encaisse en échange pendant huit ans les économies réalisées (46 000 euros par an prévus) et se charge de la fourniture du gaz. L’opération est ainsi blanche pour l’État pendant la durée du contrat et commence à lui rapporter au-delà.

Reste que le montage s’est avéré « compliqué sur le plan budgétaire et contractuel », de l’aveu de Guy Levi, directeur départemental des territoires, qui a piloté le dossier. Deux ans de préparation ont ainsi été nécessaires. « Ceux qui pensent qu’il faut simplifier l’État en ont une belle illustration », a commenté Jean-François Carenco.

Photo : © Michael Augustin

Publié le : mercredi 27 mars 2013, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite