publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Culture > La vie au ranch
Partager : 
Imprimer

diapo
Cinéma

La vie au ranch

Pam a 20 ans. Sa bande de copines se retrouve toujours sur le canapé du Ranch, l’appart qu’elle partage avec Manon. Discuter, boire, fumer, danser : c’est de leur âge, mais arrive le moment où l’on a besoin de s’échapper du groupe pour tracer son chemin.

Voilà l’exemple type du scénario qui vous fait détester le cinéma français. Un scénario où on ne sait jamais où on va. Si cela n’est pas une critique en soi (il suffit de regarder l’œuvre du Sud-Coréen Kim Ki-Duk, la virtuosité de sa dramaturgie, la puissance de ses scènes), dans La vie au ranch on ne va réellement nulle part. Tout paraît s’étirer en longueur. Les dialogues ne dépassent pas le stade de bavardages anodins entre étudiants, les voix cassées des lendemains de soirées difficiles deviennent insupportables. Les personnages sont stéréotypés et sans relief. Certes le celui de Pam évolue dans le film. Elle décide de quitter son rocher pourri ; mais il aura fallu toute la durée du film pour en arriver là. C’est à se demander comment un tel scénario a pu trouver des sources de financement.

Malgré la médiocrité du scénario, le film est néanmoins un tant soit peu rattrapé par le brio de sa réalisation. Si dans d’autres films (on peut citer The Town de Ben Affleck) un brillant scénario peut être massacré par une mauvaise réalisation ; chez Sophie Letourneur c’est l’inverse. La mise en scène innove, notamment en rallongeant les plans et en faisant parler des personnages hors champ. Même si la maîtrise n’est pas absolue, l’effet voulu fonctionne et le spectateur reste accroché, malgré la vacuité de l’histoire.

Co-écrit par la réalisatrice (en France, la plupart des films sont écrits par leur réalisateur), La vie au ranch prouve que scénariste est un métier à part et que certains réalisateurs feraient mieux de s’abstenir…

- Long-métrage français
- Réalisé par Sophie Letourneur
- Avec Sarah-Jane Sauvegrain, Eulalie Juster, Mahault Mollaret,…
- Site officiel : www.lavieauranch-lefilm.com
- Durée : 1h32
- Sortie : 13 octobre

Photos : © Shellac

Publié le : lundi 11 octobre 2010, par Youssef Naili

Réagir : 

Galerie photos (4 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Exposition

Lumière sur Yoko Ono

Le musée d'art contemporain (macLyon) de Lyon accueille très prochainement l'une des expositions les plus (...)
La suite
Art contemporain

Découverte et redécouverte à l'IAC

« Collection 15' » et « Demain dans la bataille pense à moi » sont présentés simultanément dans les 12 espaces de (...)
La suite
Musée des Confluences

Une exposition crée le lien entre arts plastiques et machines

Plus de 170 pièces, du XVIIIe siècle à nos jours, issues de 44 musées en Europe sont ici réunies pour la première fois (...)
La suite
Une mise en scène à faire fuir les jeunes

Faust à l'Opéra de Lyon : « Madame, on préfère le théâtre »

Florence Leray, journaliste mais également enseignante en philosophie a emmené ses élèves à l'Opéra. Le résultat de (...)
La suite
Clôture du Festival Lumière

Martin Scorsese : « Il faut se battre pour le cinéma ! »

Le festival Lumière s'est conclu dimanche sur un dernier hommage au lauréat, Martin Scorsese. De nombreuses (...)
La suite
Martin Scorsese récompensé

Prix Lumière 2015 : le sacre d'un passionné

« Tu as inventé les journées de 36 heures et les heures de 90 minutes. » C'est ainsi que Bertrand Tavernier a (...)
La suite
Festival Lumière

Une 7ème édition pour rendre hommage au 7ème art

Avec 328 séances, 68 lieux de projection et Martin Scorsese pour le Prix Lumière, la 7ème édition du festival (...)
La suite