publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Culture > Le Festival Lumière ouvre ses portes lundi
Partager : 
Imprimer

Quentin Tarantino, invité-star

Le Festival Lumière ouvre ses portes lundi

Quentin Tarantino, 50 ans, auteur de 8 longs-métrages, scénariste d’une quinzaine de films, acteur et producteur dans une vingtaine d’autres, sera l’invité spécial du Festival Lumière qui a lieu du 14 au 20 octobre à Lyon. Il recevra cette année le Prix Lumière qui vise à récompenser chaque année à Lyon, ville où Auguste et Louis Lumière ont inventé le cinématographe en 1895, une personnalité du cinéma qui a su marquer l’histoire de son art. A travers leurs lauréats, les organisateurs, comptent « exprimer notre gratitude aux metteurs en scène et aux artistes du cinéma qui habitent nos vies », en leur décernant ce qui ressemble de plus en plus à un prix Nobel du cinéma.

Pour sa première édition en 2009, le Festival a récompensé l’acteur-réalisateur américain Clint Eastwood. S’en suivent les années suivantes Milos Forman, Gérard Depardieu et Ken Loach, alternant ainsi d’une année sur l’autre entre cinéma grand public et cinéma d’auteur.

A l’instar de Clint Eastwood, Quentin Tarantino a réussi à rassembler les cinéphiles et le grand public du monde entier. Une grande partie de la critique considère qu’il a fait émerger toute une génération de cinéphiles et de cinéastes à travers le monde par la redécouverte de films dont il s’inspire largement, allant de la Nouvelle vague française au Western spaghetti de Sergio Leone en passant par des œuvres américaines, notamment de Brian de Palma, ou encore asiatiques, avec celles du Chinois John Woo (Le syndicat du crime) et du Japonais Shōhei Imamura (La ballade de Narayama).

Un réalisateur prodige

D’origine italienne, Quentin est né dans le Tennessee. Rien ne le prédestinait au cinéma, ses études secondaires ont virées à la catastrophe et il a été confronté à quelques soucis judiciaires. Passante une partie de son enfance dans les salles obscures à forger sa cinéphilie, il a même été projectionniste dans un cinéma pour adultes.

Une carte blanche a donc été laissée à cet amoureux du cinéma. En plus de sa filmographie, intégralement au programme du Festival Lumière 2013, les spectateurs pourront découvrir des films qu’il a lui même proposé. True Romance de Tony Scott et Le voyou de Claude Lelouch en font partie, ainsi que des films moins connus, Légitime Violence de John Flynn ou encore des westerns de Sergio Corbucci, Le spécialiste et Le Justicier du Minnesota.

Ces séances sont susceptibles d’être présentées par le réalisateur américain lui-même.

Un énorme panel de séances figure au programme du Festival, chacune sera présentée par une personnalité du cinéma.

Des rétrospectives d’Ingmar Bergman, considéré par certains comme le plus grand cinéaste de tous les temps, d’Hal Ashby, réalisateur qui offre une vision pertinente de l’Amérique des années 1970, et d’Henri Verneuil, pour des grands moments de noirs et blancs. Ces films côtoieront Furyo de Nagisa Oshima, Rome, ville ouverte de Roberto Rossellini, Lolita de Stanley Kubrick, ainsi que des grandes projections, allant de Scarface de Brian De Palma aux Dix commandements de Cecil B. DeMille et de Voyage au bout de l’enfer de Michael Cimino. Seront également mis à l’honneur les films muets, avec Blackmail d’Alfred Hitchcock, ainsi que les premiers films parlants, avec Le Chanteur de jazz réalisé en 1927.

Dans un autre registre, celui de l’humour, une nuit blanche accueillera les fans des Monty Python (Halle Tony Garnier, samedi 21h).

Par ailleurs, une série d’hommages en leur présence seront rendus, notamment à Jean-Paul Belmondo, qui assistera à l’ouverture du festival, lundi 14 octobre, à la Halle Tony Garnier, avec la projection d’Un singe en hiver d’Henri Verneuil.
Pierrot le fou de Jean-Luc Godard ou encore Les tribulations d’un Chinois en Chine de Philippe de Broca rayonneront sur les écrans du Grand Lyon pour faire (re)découvrir cet acteur qui a marqué l’histoire du cinéma français.

Toute la communauté urbaine lyonnaise participe à l’événement, de la rue du Premier film (Lyon 8ème) à Neuville-sur-Saône, Meyzieu ou encore Charbonnières-les-Bains. Et les invités se déplaceront vers l’ensemble de ces salles pour présenter les séances. Alexandre Astier, Daniel Auteuil, Emmanuelle Devos, Laurent Gerra, Gaspar Noé, Tim Roth, Bertrand Tavernier, Max von Sydow, Michael Cimino et Léa Drucker sont notamment attendus.

La plupart se retrouveront sur scène aux différentes séances spéciales notamment à la cérémonie de remise du Prix Lumière qui se déroulera vendredi 18 octobre, devant près de 3000 personnes, à l’Amphithéâtre de la Cité internationale. La séance était complète une heure après l’ouverture de la billetterie. « 30 000 personnes se sont connectées à la billetterie en ligne et beaucoup d’autres se sont déplacées aux différents points de ventes », ont répondu les organisateurs aux nombreux spectateurs qui ont fait part de leur déception sur les réseaux sociaux. « L’Amphithéâtre de Lyon est plus grand que le Palais des festivals de Cannes. Que pouvons-nous faire de plus ? », se sont-ils interrogés.

La réponse aurait pu être la Halle Tony Garnier et ses 4 500 places où le lauréat présentera Pulp Fiction lors de la cérémonie de clôture le dimanche 20 octobre.

Le Festival s’invite également dans le monde de la nuit. Les spectateurs pourront terminer leurs soirées sur La Plateforme (4, quai Augagneur, Lyon 3ème) et danser avec des célébrités. Entrée libre de 22h à 3h tous les soirs du Festival.

Photo : DR

Publié le : dimanche 13 octobre 2013, par Youssef Naili

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Exposition

Lumière sur Yoko Ono

Le musée d'art contemporain (macLyon) de Lyon accueille très prochainement l'une des expositions les plus (...)
La suite
Art contemporain

Découverte et redécouverte à l'IAC

« Collection 15' » et « Demain dans la bataille pense à moi » sont présentés simultanément dans les 12 espaces de (...)
La suite
Musée des Confluences

Une exposition crée le lien entre arts plastiques et machines

Plus de 170 pièces, du XVIIIe siècle à nos jours, issues de 44 musées en Europe sont ici réunies pour la première fois (...)
La suite
Une mise en scène à faire fuir les jeunes

Faust à l'Opéra de Lyon : « Madame, on préfère le théâtre »

Florence Leray, journaliste mais également enseignante en philosophie a emmené ses élèves à l'Opéra. Le résultat de (...)
La suite
Clôture du Festival Lumière

Martin Scorsese : « Il faut se battre pour le cinéma ! »

Le festival Lumière s'est conclu dimanche sur un dernier hommage au lauréat, Martin Scorsese. De nombreuses (...)
La suite
Martin Scorsese récompensé

Prix Lumière 2015 : le sacre d'un passionné

« Tu as inventé les journées de 36 heures et les heures de 90 minutes. » C'est ainsi que Bertrand Tavernier a (...)
La suite
Festival Lumière

Une 7ème édition pour rendre hommage au 7ème art

Avec 328 séances, 68 lieux de projection et Martin Scorsese pour le Prix Lumière, la 7ème édition du festival (...)
La suite